Nouvelles

« On veut un avocat blanc svp »

Main image

Audrey Bonaque

2021-05-19 15:00:00

Une avocate se plaint d’une demande raciste faite par des clients insistants... Que s’est-il passé?

12716

22 commentaires

  1. Pirlouit
    Pirlouit
    il y a 2 ans
    Désolé mais
    Y a plusieurs choses qui clochent avec cette histoire.

    Ils disent ne pas avoir été impressionné par son profil sur le site web en raison de sa couleur de peau. Ça n'a rien à voir avec son profil, ça n'aurait aucun sens qu'ils disent ça. Soit son profil est génial mais ils ne veulent vraiment pas d'elle à cause de sa couleur de peau (il n'aurait alors pas parlé de son profil), soit son profil est nul et ça n'a rien à voir avec sa couleur de peau.

    Ce serait aussi très étonnant qu'ils disent ça (discrimination ouverte, en plus contre une avocate ou une employée d'un bureau d'avocats). Surtout dans le contexte actuel où on voit "discrimination" partout et toute le monde sait les répercussions possibles.

    Le couple avait vu son profil sur le site web internet ... mais croyait qu'elle était la réceptionniste du bureau ? S'ils avaient vraiment vu son profil sur le site du bureau, ils sauraient qu'elle n'est clairement pas réceptionniste.

    Aussi, comment vous savez que c'est un couple "québéco-italien", c'est comme ça qu'ils se sont présentés où c'est vous qui avez assumé ça ? Et c'est quoi un couple "québéco-italien" exactement !

    Finalement, si c'est vrai, pour quelle raison ne pas les poursuivre et en faire un exemple ? Pour quelle raison laisser courir des racistes impunément. Après tout, ils ont leurs coordonnées et sont un bureau d'avocats.

    En tous cas , ça fait de la publicité, ça c'est sûr

  2. Pas du racisme
    Pas du racisme
    il y a 2 ans
    Me Asian Hate
    Faut vraiment que ce pleurnichage du mouvement stop-asian-hate cesse.

    Quelqu’un qui veut un avocat blanc n’est pas raciste. Ce n’est qu’une préférence compte tenu de la nature du dossier, par exemple, puisque le dossier comporte des questions raciales.

    Si un client chinois du quartier chinois veut un avocat chinois pour poursuivre son voisin chinois, c’est du racisme? Ou l’exercice d’un droit par le client?

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      Me Juste
      C'est un droit d'être raciste maintenant?

    • Avocat
      Avocat
      il y a 2 ans
      Ben non!
      Voyons, le racisme ça va juste d'un bord, et seuls les blancs peuvent en faire, tout le monde sait ça.

      Un chinois veut un avocat chinois? Choix du client.
      Un blanc veut un avocat blanc? Ça doit être un néo-Nazi.

    • Clarification
      Clarification
      il y a 2 ans
      Clarification
      Le problème n'est pas qu'un blanc demande pour un blanc. Le problème est quand blanc, jaune, noir, rouge, mauve ne veulent pas d'avocats racisés mais seulement qu'un avocat homme blanc.

      C'est là que le système s'auto-nourrit et se perpétue.

    • Pourquoi certain se croit supérieur ?
      Pourquoi certain se croit supérieur ?
      il y a 2 ans
      STOP aux racistes
      Détrompez-vous …. Un asiatique qui souhaite obtenir le service d’un avocat.e est parfois due à la barrière de la langue est non parce qu’il est raciste ….

  3. incx
    et si on veut un avocat noir
    et si un client veut un avocat noir pour être représenté par une personne avec qui il s'identifie le mieux et se sent comfortable, en raison, par exemple, qu'il veut soulever un argument basé sur le racisme, est-ce que c'est toujours inacceptable? ou est-ce que le problème est seulement lorsqu'on demande un avocat blanc? Est-ce que cet article aurait été écrit et pulié si on avait demandé un avocat noir?

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      J'espère bien que oui,
      qu'un article aurait été publié si un client avait exigé un avocat noir, asiatique ou de la même origine que lui.

      D'abord, contrairement à ce que vous et le couple (d'idiots) de l'article semblent penser, tous les gens qui ont la même couleur de peau, ne sont pas interchangeables. Un noir, en fait une personne racisée, ne demandera pas une personne de la même couleur de peau qu'elle, mais plutôt du même pays, parce que cette personne est consciente qu'un haïtien, ce n'est pas un congolais, et qu'un chinois, ce n'est pas un coréen ou qu'un indien, ce n'est pas un sri-lankais.

      Ensuite, il me semble que la Charte des droits et libertés s'applique aux rapports privés, non? Si on ne peut pas discriminer dans l'embauche de quelqu'un, on ne devrait pas être en mesure de le faire dans l'octroi d'un contrat de services.

      Enfin, un avocat n'est pas un psychologue ou un intervenant de ce genre, à qui lorsque vous racontez quelque chose de spécifique à votre culture, vous avez besoin qu'il la comprenne. Les gens vont voir des avocats pour des problèmes découlant de l'application de la loi. Qu'est-ce que la proximité culturelle à avoir dans tout ceci? L'avocat ne va pas appliquer la loi en fonction de vos affinités culturelles.

  4. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Et si c'était une question de proxomité culturelle ?
    Les indignés (une "race" à la mode, de nos jours!) supposent que ces clients potentiels mettaient en cause ses comptences (sur lesquelles ils ne sont probablement pas en mesure de porter un jugement). Peut-être se sentaient-ils tout simplement plus à l'aise, pour des raisons culturelles, d'être dirigés vers quelqu'un d'autre qu'elle.

    Depuis longtemps la proximité culturelle est érigée en outil de marketing pour vanter des services juridiques par des femmes pour des femmes (en particulier les femmes battures), et beaucoup de cabinets ne se privent pas de donner un "spin ethnique" a leur marketing, lorsqu'ils ont à leur service des avocats "racisés" (comme on dit de nos jours), tant il est fréquent que le facteur ethnique puisse avoir un poids important dans le choix d'un avocat.

    L'article ci-dessus ne constitue qu'une n-ième illustration du fait que lorsque un client "racisé" veut faire un choix ethniquement orieenté, il faudrait "célébrer" (un choix pourtant non "diversitaire"), mais lorsque le "blanc" veut faire la même chose, il est de bon ton de l'accuser d'un indécrottable racisme.

    Vive les italiens !

  5. Pirlouit
    Pirlouit
    il y a 2 ans
    Bon
    Finalement, après relecture, je vais retirer les exemples (profil et site web) que je jugeais contradictoires. Par contre je maintiens le reste

  6. Ayoye
    Ayoye
    il y a 2 ans
    Deux poids deux mesures
    Lol à chaque semaine on me demande un avocat "espagnol", viêtnamien et même juif. Le monde veulent parfois des gens de leur tribu, ça c'est la vérité, mais quand c'est les blancs c'est racistes...deux poids deux mesures!

  7. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Ces italiens avaient raison !
    À leur place, j'aurais préféré Me Dekhter, dont le profil indique:

    "elle fait partie de ces avocats qui arrivent en Cour préparés, qui connaissent leur dossier"
    ("She is one of those lawyers who arrive in Court well prepared ")


    Sur le reste du site web de Devichy, on ne peut lire une telle chose en lien avec aucun autre avocat.

    On ne peut donc en vouloir à ceux qui prennent le temps de lire de ne vouloir être dirigé vers aucun autre avocat que Me Dekhter!


    http://www.devichyavocats.com/fr/team/jessica-dekhter-avocate/

    http://www.devichyavocats.com/en/team/jessica-dekhter/

  8. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    La mauvaise foi
    des commentateurs précédents.
    Peut être que vous devriez revoir tous vos cours d'éthique et de déontologie sur l'identification du client, les articles du Cda sur la discrimination et les exigences inacceptables des clients, en sus d'apprendre à lire un article de presse comme il se doit.

  9. DSG
    There's no excuse
    It's unfortunate that some people doubt the authenticity of these accounts because of some cry babies who claim that they had snowballs thrown at them in elementary school or because children made fun of their names. White children have those problems too; my friend Dick Hertz can attest to that. But if what this lawyer is saying is true, it's completely unacceptable. We should never judge a person's professional qualifications based on race, except of course when I go in for cosmetic surgery, in which case my doctor must absolutely be Jewish.

  10. Mk
    Franchement
    Les commentaires d'ici m'horrépilent tellement on dirait qu'ils veulent défendre l'indéfendable!!! Ils sont jaloux car ils auraient voulu les voir les clients et là il font des commentaires bébé lala.

  11. incX
    j'ai oublié ma déonto
    Rappelez-moi SVP c'est quoi les provisions sur ' les exigences inacceptables des clients' dans le CDA.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      Des inférences
      on nous apprend tous à en faire, non à la faculté de droit? Il n'y a en a pas des articles du Cda qui nous disent d'informer un client que ces exigences vont à l'encontre de la loi, *toux*, "Charte des droits et libertés"?

      Pour le reste, la paresse intellectuelle étant une qualité à ne pas entretenir chez un avocat, je vous laisse le soin de revisiter la dernière mouture du Cda

  12. Dagenais
    Dagenais
    il y a 2 ans
    Hiérarchie des droits constitutionnels
    La Cour Suprême du Canada a établie qu'il n'y avait aucune hiérarchie entre les droits constitutionnels. Le droit du client à l'avocat de son choix est un droit constitutionnel et peut donc très bien se baser sur un critère discriminatoire. Après tout, si un client a vécu dans sa vie un traumatisme quelconque par un asiatique, n'a t'il pas le droit de choisir de ne pas être représenté par un asiatique? Le choix de l'avocat revient au client!

    L'avocat n'a pas a brailler du choix du client de faire ou non affaires avec lui, peut importe la raison.
    Qu'il se trouve un nouveau client!

    C'est vraiment rendu accablant, toute le monde se cherche une raison d'être une victime! Cherchez donc l'excellence professionnelle au lieu de chercher de la publicité cheap.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 2 ans
      Quelle est la référence de cette décision?
      Pouvez-vous éclairer ma lanterne d'ignorant de cette hiérarchie consacrée par la CSC et qui dirait qu'on a le droit de discriminer dans son choix d'avocat, quant à l'origine raciale, la citoyenneté, etc?

      Dommage que le public ne connaisse pas mieux la section des commentaires de Droit-Inc! C'est certain que ça renforcerait leur confiance en cette si belle profession!

  13. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Disappointed
    You don't want racist clients in the first place. They are the ones missing out with their attitude. Don't let this bring you down.

    Many of the posters here can hardly hide their biases. Reading some of the comments made above makes me question who we admit to the bar. Are these jerks really representing our justice system? Disappointing.

  14. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Incroyable
    La brochette de commentaires ici est incroyablement dégoutante. On devrait envoyer tout ça à notre bon Legault, il serait peut-être convaincu de l'existence du racisme et du racisme systémique au Québec.

  15. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Pu capable
    Cette avocate cumule les entrevues sur LCN et avec droit inc. Pu capable.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires