Campus

Frédéric Bastien veut fermer le Barreau aux étudiants de McGill

Main image

Gabriel Poirier

2020-08-21 14:30:00

Réagissant au recul supposé du droit civil à l’Université McGill, le candidat à la direction du PQ propose SA solution…

Frédéric Bastien s'en mêle. Photo : Site Web de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
Frédéric Bastien s'en mêle. Photo : Site Web de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
Le droit civil recule-t-il à l’Université McGill? Des étudiants affirment que oui, la direction estime que non.

Le débat sur la place du droit civil à McGill a été lancé récemment par le diplômé Xavier Foccroulle-Ménard. Dans une lettre au ''Le Délit'', il y dénonce le recul du droit civil à McGill.

Dans un court texte, le doyen de la faculté, le professeur Robert Leckey, a dressé un portrait moins sombre du droit civil à McGill.

Candidat à la direction du Parti québécois, l’historien Frédéric Bastien a choisi de se jeter dans la mêlée.

Dans un entretien au ''Journal de Montréal'', M. Bastien propose de fermer le Barreau du Québec aux diplômés de l’Université McGill.

« On peut resserrer les critères d’admission au Barreau pour s’assurer que celui qui veut devenir membre du Barreau a étudié dans une université où il y a de la vraie recherche et un vrai enseignement en droit civil », confirme-t-il au ''Journal''.

Cette solution, selon l’historien, vise à enrayer le recul du droit civil à McGill. Il espère que l’Université corrigera le tir, de cette façon.

« Ce sont des chargés de cours, un poste précaire par nature, qui vont les donner ces cours-là (de droit civil) maintenant », indique-t-il toujours selon le ''Journal''.

Cette situation est inadmissible aux yeux de M. Bastien. Selon lui, ce recul se fait au détriment de l’une des spécificités du système juridique québécois.

« Le droit civil qui recule à McGill, c’est comme si on disait que notre culture juridique recule et que la culture juridique de la ''Common Law'' progresse », illustre-t-il.

Cette situation affecterait les débats juridiques au Québec au profit du droit anglais, qui relève du ''Common Law''. « En France, patrie du droit civil, les accommodements (religieux) n'existent pas », a-t-il mentionné au ''Journal''.


24361

23 commentaires

  1. Me
    Excellente idée !
    Mais il n'a aucune chance d'être élu, alors coup d'épée dans l'eau.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    McGill a déjà été un gros joueur
    Un bon nombre de réformes du code civil ont été propulsées par des professeurs de McGill. Ces derniers sont retraités (ou morts) depuis un bon bout de temps, et à la suite d'un effet de mode McGill s'est donnée un accent droit international, droit aérien, droit de la personne, droit autochtone,...

    Aujourd'hui les jeunes sont attirés par la fac de droit de l'UofT pour "la business", et à celle de McGill pour le droit woke. L'UQAM n'est donc plus seule !

    Puisque le style woke solidement ancré chez les décideurs peuplant les tribunaux de droit de la personne devrait envahir presque tout l'appareil judiciaire (sauf aux endroits stratégiques où il est vraiment important de ne pas avoir des zozo aux commandes), l'orientation de McGill est un choix politique cohérent de sa part, et il sera payant pour quelques heueux élus. Les autres seront vus comme les uqamiens d'hier.

    • madeleine rocque
      madeleine rocque
      il y a 3 ans
      simple lectrice
      Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer ce qu'est le droit Woke

    • Lectrice
      Lectrice
      il y a 3 ans
      Woke
      Chère simple lectrice,

      Woke n'est pas un type de droit disons...reconnu.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Woke

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Quelle idéé de ....!!!
    Oui pour la protection de la culture et la langue québécoise.

    Non à la discrimination des minorités culturelles et linguistique, et surtout pas au niveau universitaire qui doit garder son indépendance académique pour le bien de la société et de l'humanité.

    C'est au Barreau du Québec de s'assurer que les candidats à la pratique de la profession au Québec ont toutes les connaissances requises pour la protection du public.

    Vous qui êtes dogmatique, refuseriez-vous le traitement de votre maladie du seul fait que ce traitement a été développé par un médecin-chercheur de l'Université McGill parce que sa formation et les cours qu'il donne sont en anglais et dont les recherches préliminaires menant à ce traitement ont été conduites par des chercheurs étrangers ???

    Un juriste peu importe où il a étudié, dans quelle langue et quels sont les systèmes juridiques peut toujours dans ses analyses amener des réflexions qui peuvent nous amener à réfléchir sur des améliorations. N’oublions pas que la plupart de nos principes juridiques ont été importés d’ailleurs et parfois ils ont été importés de pays en pays de multiples fois.

    Tout en nous protégeant soyons plus ouverts et inclusifs que diviseurs et exclusifs (en passant nous sommes que 8 millions de personnes sur 8 milliards de personnes sur cette terre) Soyons fiers mais pas prétentieux....

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 3 ans
      Pas pertinent...
      C'est surprenant de voir une personne se prétendant juriste confondre tellement de concepts dans un même texte.

      Faisons un peu le tour, un paragraphe à la fois :

      1. D'accord. Oui à ça. Mais il est question ici spécifiquement de la qualité d'instruction en droit québécois dans une fac de droit au Québec. Ce n'est pas un débat sur la langue ou la culture autre que juridique. En ce sens, votre premier paragraphe n'est pas pertinent.

      2. Où est-il question de discrimination de minorités ethniques ? La fac de droit à McGill n'est l'apanage d'aucune minorité ethnique. Encore une fois, l'enjeu est la qualité d'instruction en droit québécois dans une fac de droit au Québec. Paragraphe non pertinent.

      3. Faux. L'admissibilité des diplômés en droit de McGill à l'École du Barreau n'est possible qu'en vertu de l'art. 1.03(e) du Règlement sur les diplômes délivrés par les établissements d'enseignement désignés qui donnent droit aux permis et aux certificats de spécialistes des ordres professionnels. Donc c'est l'Assemblée nationale qui a l'autorité en la matière et non pas uniquement le Barreau.

      4. Encore une fois, l'enjeu est la qualité d'instruction en droit québécois dans une fac de droit au Québec, pas la langue d'enseignement, pas les études en médecine, ni la nationalité du professionnel exerçant son métier au Québec. Paragraphe non pertinent.

      5. La question ici n'a rien à voir avec la compétence des juristes originaires de pays ou provinces étrangers, mais bien de la compétence en droit québécois des diplômés d'une fac de droit au Québec. Nul ne peut prétendre qu'une formation de qualité en droit québécois n'est pas une condition sine qua non à la pratique du métier d'avocat au Québec. Les connaissances et formations en droit étranger sont tout au plus une cerise sur le gâteau. Elles ne sauraient tenir lieu et place d'une formation adéquate en droit québécois.

      6. Ce paragraphe est un truisme digne du rédacteur-en-chef des discours les plus banals de Justin Trudeau. Sa seule pertninence se trouve dans son applicabilité générale à toute situation.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 3 ans
      euh
      Euh, en parlant de ne pas comprendre quelque chose en tant que juriste.

      Je ne pense pas que quiconque croyait que le Barreau avait une compétence exclusive de l'Assemblée nationale quant aux admissions en son sein. Mais il est évident que cette compétence c'est tout de même le Barreau qui l'évalue et donc qui est le gardien de la profession.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 3 ans
      Votre mémoire semble être plus politique que juridique
      Si je comprends bien, pour vous le droit civil québécois est pure, n'a pas d'influence juridique d'ailleurs (autre que la France). C'est votre choix de faire l'aveuglément volontaire pour la protection de vos principes.

      Je vous souhaite une vie pure!

      Et en passant, si vous lisez mon texte je ne parle pas d'admission au Barreau, je parle que si une fois admis l'étudiant ne maîtrise pas le droit civil pour pratiquer au Québec, il ne devrait pas recevoir son permis d'exercice.

      Ah! les avocats et l'interprétation créatrice, quel art exceptionnel! Bien que Trump qui n'est pas avocat le maîtrise pas mal du moins pour sa base.

  4. Meep
    Pas gêné ce gars
    C’est vraiment arrogant de Bastien qui n’a aucune formation juridique (De tradition civile ou common law) de venir dire que la formation juridique des étudiants de McGill est insuffisante.

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Quid est l'examen du Barreau?
    M. Bastien semble avoir oublié qu'il y a déjà une façon d'évaluer les compétences de tous les étudiants en droit au Québec, indépendant de leur faculté d'instruction : l'examen du Barreau, qui inclut un examen de français pour les candidats anglophones.

    Si les étudiants de McGill réussissent l'examen du Barreau, pourquoi devront-ils ne pas avoir le droit de devenir des avocats comme leurs collègues de l'UdeM ou de l'UQAM ?

    M. Bastien semble avoir également oublié que McGill a un programme bijuridique (c'est-à-dire common law et droit civil) qui a déjà attiré un de ses adversaires dans la course, M. St-Pierre-Plamondon. Dans un tel programme, il y aura toujours un « balancing act » à faire entre les deux traditions. Il ne faut pas oublier qu'il y a beaucoup d'étudiants en droit à McGill qui viennent d'autres provinces (ou même d'autres pays) et paient de frais élevés juste pour ce programme-là.

    Prof. Forray n'est pas le « seul » professeur civiliste qui reste à McGill ; il reste encore Prof. Khoury, Prof. Jukier et Prof. Gélinas, pour nommer juste quelques juristes Québécois célèbres dans leurs domaines qui instruisent à McGill. Mme Jukier en particulier est la doyenne associée de la Faculté.

    En tout cas, M. Bastien a indiqué la vraie raison pour cette proposition dans son message sur Facebook : le doyen, M. Leckey, s'oppose au programme politique de M. Bastien et de sa faction (la loi 21, etc.) ; ainsi, M. Bastien veut neutraliser un ennemi politique, peu importe qu'il doive détruire une des meilleures facultés de droit du monde pour faire cela.

    Est-ce que M. Bastien s'inspire de M. Duplessis ? Et l’on dit que la CAQ joue à l'Union nationale...

  6. Carl
    Cassez-vous pas la tête
    McGill c'est rendu une dompe, ne vous cassez pas la tête, si je pourrais vendre à découvert leurs diplômes je le ferais.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 3 ans
      "si je pourrais"
      "si je pourrais" ... Ça en dit long!

      Avec les revenus de la vente à découvert, tu devrais t'acheter des cours de français.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 3 ans
      Et d'anglais !
      On ne dit pas une "dompe", mais une "dump"

  7. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Fier Québécois
    M. Bastien me rend fier d'être Québécois. Au Québec, je note que ceux qui ont des idées radicales, stupides et xénophobes comme celle d'exclure les étudiants de McGill du Barreau sont épousées par un petit groupe de partisans radicaux à l'intérieur d'un petit parti devenu lui-même marginal. La vaste majorité d'entre-nous sont capables de faire la part des choses

  8. Jean P
    Jean P
    il y a 3 ans
    Me.
    Le Barreau devrait fermer ses portes période. Créez quelque chose de nouveau qui appartient à 2020 et non à 1927. Chaque rencontre avec cette organisation est comme un très mauvais sketch SNL. Portes fermées? Oui. Tous.

  9. Avocat Junior
    Avocat Junior
    il y a 3 ans
    Petite Correction
    Vincent Forray a quitté récemment McGill, mais vous avez raison pour ce qui est du reste.

  10. Un étudiant qui a passé le barreau
    Un étudiant qui a passé le barreau
    il y a 3 ans
    précisions
    L'examen est bilingue. Les questions sont données dans les 2 langues (ce qui en passant alourdit pas mal le questionnaire physiquement et le rend parfois plutôt fatiguant à parcourir quand les faits de la question X se réfèrent à ceux de la question précédente) et on peut répondre en français on en anglais au choix. Par contre, les cours de la formation professionelle sont prodigués uniquement en français. Les profs sont pas mal tous bilingues à montréal par contre.

    Selon mon expérience, plusieurs étudiants de McGill se plaignent durant leur passage au Barreau de ne pas avoir été suffisamment bien formé en droit civil, notamment en droit de la famille et en obligations. Toutefois, au final, ils finissent par plutôt bien réussir selon les statistiques.

  11. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Unhealthy Obsession with France
    hahahahahha i'm sorry but Bastien genuinely who ARE you???? stop this obsession with wanting to be France 2.0.... this is Quebec, this is Canada, this is not France, tabarouette! You're making a fool out of yourself but please don't stop now, it's quite entertaining! Bye!

  12. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    Du n'importe quoi
    Attaque politique sans fondement juridique. On devrait empêcher aux gens de propager de fausses informations.

  13. Pirlouit
    Pirlouit
    il y a 3 ans
    Duplessis vraiment ?
    Si le seul objectif est de passer le Barreau pour avoir droit de devenir avocat, aussi bien permettre de le faire sans même fréquenter l'université. La critique à Bastien semble fondée si on se base sur ce principe.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 3 ans
      Pourquoi pas ?
      Pourquoi ne pas aller au Barreau sans diplôme universitaire ? C'est l'approche des plusieurs jurisdictions américaines et c'était l'approche dans beaucoup des pays de droit civil avant le XIX siècle.

      Si on peut reussir à devenir avocat sans une formation universitaire, c'est le barreau et pas l'université qui est le problème.

  14. AC
    Preuve, s'il en fallait
    Si on avait besoin d'autre démonstration que Bastien est un idiot...

  15. Anonyme
    Anonyme
    il y a 3 ans
    anecdotique
    Le problème majeur de cet énoncé, et plusieurs autres arguments de Bastien, est qu'il présume d'une conclusion.

    .celui qui veut devenir membre du Barreau a étudié dans une université où il y a de la vraie recherche et un vrai enseignement en droit civil.

    Et elle où la preuve que ceci n'est plus le cas à McGill? Des anecdotes de gens qui ont possiblement des standards plus élevés que d'autres?

    Où est la preuve que les étudiants de McGill réussissent moins bien dans la pratique? (pcq vous savez, le droit civil n'est pas le seul gage de réussite en droit au Québec...).

    Commençons donc par établir s'il y a véritablement un problème, on pourra en parler après.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires