Portrait

L’associée superwoman!

Main image

Diane Poupeau

2019-03-18 15:00:00

La juriste hyperactive trouve le temps de signer neuf romans, défendre un fabricant de cigarettes et enseigner la plaidoirie à McGill. Entrevue.

Me Catherine McKenzie, avocate, enseignante et romancière !
Me Catherine McKenzie, avocate, enseignante et romancière !
La première chose que l'on est tenté de demander à Me Catherine McKenzie c'est : quand trouve-t-elle le temps de faire tout ça ?

Depuis qu'elle a été admise au Barreau en 2000 après des études à McGill, l'avocate mène sa carrière tambour battant chez IMK où elle a été stagiaire, sociétaire puis associée en 2007.

Me McKenzie pratique principalement en droit constitutionnel, en droit de l'emploi et en recours collectif. Un champ d'exercice varié et qui la satisfait pleinement.

Elle a notamment représenté avec succès Rania El-Alloul dans sa demande à l’encontre de la décision de la juge Eliana Marengo de la Cour du Québec, qui avait refusé de l’entendre au motif qu’elle portait un hijab.

Catherine McKenzie défend aussi le fabricant de cigarettes JTI-MacDonald Inc. dans le cadre de l'action collective formée par des fumeurs atteints de maladies liées à la consommation de tabac.

À ce sujet, l'avocate précise ne pas avoir de problème à défendre un fabricant de cigarettes. « Si on a des hésitations, on ne devrait pas prendre un dossier. Je suis toujours confortable à la cour avec les positions que je prends », commente-t-elle.

Avocate, enseignante et romancière

 ''I'll never tell'', sortira au mois de juin prochain.
''I'll never tell'', sortira au mois de juin prochain.
Parallèlement à sa pratique, Me McKenzie enseigne les techniques de plaidoirie à l'Université McGill. Une activité qu'elle apprécie particulièrement. « C'est le fun d'interagir avec les étudiants et de voir leur intérêt pour le sujet », explique l'avocate.

Mais elle est aussi romancière. Elle a déjà publié huit livres et le neuvième, ''I'll never tell'', sortira au mois de juin prochain. Certains de ses romans ont notamment été traduits en français, en allemand et en portugais.

L'avocate a presque toujours écrit. « Quand j'étais jeune, j'écrivais de la poésie », précise-t-elle. Si elle a été moins prolifique durant sa vingtaine, c'est une fois passé les 30 ans qu'elle a décidé de s'atteler à l'écriture d'un roman.

Une idée qui ne la laissait pas tranquille

« J'avais une idée qui ne me laissait pas tranquille, mais je ne ne savais pas ce que c'était. J'ai commencé à écrire sans vraiment savoir ce que je faisais », se souvient la fan de Harry Potter. C'est ainsi qu'elle écrit son premier roman, son « roman d'ébauche, qui vit dans un tiroir ».

Elle se lance immédiatement dans l'écriture de son deuxième livre, ''Sur mesure'' (Arranged dans sa version originale). « Je l'ai fait comme un défi pour moi, pour voir si je pouvais écrire quelque chose de meilleur que le premier ». Six livres, bientôt sept, suivent et sont salués par la critique.

Les romans de Catherine McKenzie sont teintés de suspense. ''Les nouveaux voisins'', par exemple, raconte l'histoire d'une romancière à succès dont la famille est obligée de déménager pour échapper à une femme qui la harcèle. Mais leurs nouveaux voisins se révèlent tout sauf accueillants.

''Les nouveaux voisins''.
''Les nouveaux voisins''.
Pour écrire ses livres, Me Mckenzie ne s'inspire pas des dossiers de ses clients. « Souvent, la vie n'est pas une fiction, elle ne suit pas le trajet qu'un livre doit avoir et c'est rare dans la vie d'avoir le rythme d'un roman et une fin qui convient », explique-t-elle.

L'idée du livre ''Les nouveaux voisins'' lui est toutefois venue en lisant un jugement rendu dans l'Ontario au sujet d'une chicane entre voisins.

Des activités pas si éloignées

Si ses dossiers ne l'inspirent pas dans son écriture, Catherine McKenzie reconnaît que le métier d'avocat peut être un plus pour un romancier. « En litige, on est là pour raconter des faits mais il faut le faire de façon attirante et décrire une histoire. Les plaidoiries, ça commence toujours par un écrit, c'est une histoire qu'on donne au tribunal ».

Mais alors, quand trouve-t-elle le temps de faire tout ça? « Je suis une personne organisée, c'est de la discipline » explique l'avocate qui précise que ses dossiers et ses clients passent avant tout.

Elle se ménage néanmoins des plages d'écriture les fins de semaine, durant ses vacances et parfois le soir.

Car la littérature est une activité chronophage, d'autant qu'elle va bien au-delà du simple fait d'écrire un livre. « Quand on décide de publier, ce n'est plus seulement artistique, il y a un côté business qui prend du temps aussi », explique-t-elle.

Et quand elle ne pratique pas le droit, qu'elle n'enseigne pas et qu'elle ne travaille pas à l'écriture de son prochain roman, Catherine McKenzie trouve aussi le temps de courir, de skier et de lire beaucoup…!
18942

12 commentaires

  1. DSG
    défend aussi le fabricant de cigarettes
    I don't understand how people can take pride in that. Have they ever witnessed people suffer with lung cancer? I have and it's really awful. Defending cigarettes is one thing. Yes, I know she was just doing her job and that a lawyer's role is to represent and not judge his or her client and all that other jive. But to actually be proud of it is somewhat disturbing.

    • Me Stéphane Lacoste
      Me Stéphane Lacoste
      il y a 5 ans
      On the contrary
      All lawyers should be proud to participate in the Rule of Law and a fait system of justice. Hence, they should be proud to represent whoever needs representation.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 5 ans
      Cigarettes
      Not to mention that that big tobacco dragged the proceedings long enough to make themselves insolvent and judgement-proof along the way. I have no worries that SHE will be paid though.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 5 ans
      Captain obvious
      That's why lawyers ask to be paid in advance.

      And Me Stéphane Lacoste I'm interested in knowing more about you, why do you play Captain Obvious on this site by signing your name publicly, the only lawyer to do so. I'm curious!

    • monpetit
      monpetit
      il y a 5 ans
      odeur de souffre
      il me semble qu' il n`y a pas de fierté a avoir de défendre les causeurs de tumeurs pas plus que de défendre des pédophiles!

      vraiment pas ma définition de Superwoman!!

    • Pirlouit
      Pirlouit
      il y a 5 ans
      Signature
      Disons plutôt qu'il signe quand le commentaire est politiquement correct ou fait consensus. D'autres le font parfois. Il est possible voire proabable qu'ils ne signent pas de leurs noms lorsqu'ils prennent des positions plus osées.

    • Me Stéphane Lacoste
      Me Stéphane Lacoste
      il y a 5 ans
      because I disapprove of anonymous postings
      Ce site (et les autres) ne devrait pas permettre de messages anonymes. J'assume.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 5 ans
      Me Stéphane Lacoste
      Et si au lieu de signer des commentaires bon chic bon genre toujours non controversé pour l'establishment vous signiez des commentaires conservateurs, à droite du centre ou controversés, vous pensez que les Teamsters où vous êtes avocat général vous garderait en place?

      Ce n'est pas tous les avocats qui travaillent pour un syndicat et certaind d'entre nous sommes salariés au privé ou au public et désirent exprimer des idées en marges du "consensus".

      Donc demander à tout le monde de signer est en fait irrespectueux de la liberté d'expression sur ce site.

  2. Me Stéphane Lacoste
    Me Stéphane Lacoste
    il y a 5 ans
    À lire
    J'ai tout récemment lu son livre "Forgotten" par curiosité. Vraiment un bon livre. Je le recommande.

    • Pierre Chagnon,, bâtonnier
      Pierre Chagnon,, bâtonnier
      il y a 5 ans
      Bibliothèque
      Un excellent livre disponible à la bibliothèque municipale!

    • anon
      buy it
      I invite you, colleagues, to purchase the book.

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 5 ans
    Une avocate exemplaire
    Je suis bien heureux de voir ce superbe portrait de Me McKenzie. Elle est une avocate de premier plan et une belle inspiration pour plusieurs jeunes avocates. Bravo et merci Droit inc. (pour une rare fois).

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires