Carrière et Formation

Travailler à domicile ou démissionner

Main image

Didier Bert

2022-10-14 14:15:00

Pour une catégorie d’avocats, la possibilité de travailler à domicile est devenue une des premières raisons pour changer de cabinet...
Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
Même si le retour au bureau se concrétise, la pandémie a définitivement changé le rapport entre les avocats et le bureau.

Les avocats les plus jeunes dans la profession, dont l’expérience au bureau est plus courte que leurs collègues d’expérience, sont plus sensibles à ce changement.

Ainsi, près de la moitié (44 %) des avocats américains exerçant depuis dix ans ou moins affirment qu’ils quitteraient leur emploi pour un autre qui leur offrirait une plus grande possibilité de travailler à domicile, selon un sondage de l’Association du barreau américain (ABA), cité par Reuters.

À l’inverse, seule une faible minorité (13 %) des avocats exerçant depuis 41 ans ou plus disent avoir la même exigence.

Les avocats travaillant à domicile n’observent pas d’incidence négative sur leur productivité, ni sur leurs heures facturables.

Les cabinets doivent s’adapter

L’importance accordée au travail à la maison, par les avocats les plus jeunes, devrait inciter les cabinets à adapter leurs demandes de retour au bureau. Dans le cas contraire, des cabinets pourraient voir nombre de jeunes avocats s’en aller vers des employeurs démontrant davantage de flexibilité.

Parmi les adaptations à prévoir, les cabinets devraient porter une attention particulière aux femmes et aux membres des minorités visibles, qui sont respectivement plus nombreuses que les hommes et que les blancs caucasiens parmi les avocats exerçant depuis moins de dix ans.

En effet, ces deux catégories d’avocats sont plus craintifs quant aux risques de manquer des opportunités d’avancement s' ils ne travaillent pas au bureau.

Une jeune avocate sur quatre est inquiète à ce sujet, alors que seul un jeune avocat sur huit partage cette crainte. L’écart est moindre entre les avocats des minorités visibles et les avocats blancs caucasiens, mais il existe.

Par contre, les femmes avocates constatent des changements positifs lorsqu’elles travaillent à la maison. Elles arrivent mieux à concilier le travail et la vie de famille, indique le sondage de l’ABA, réalisé auprès de 2 000 membres de l’association.
4274
Publier un nouveau commentaire
Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires