Nouvelles

Un cabinet en croissance serre la ceinture de ses avocats

Main image

Didier Bert

2023-07-20 12:00:00

Pour quelles raisons ce cabinet en forte croissance demande-t-il à ses avocats de fréquenter des restaurants moins huppés et de prendre le bus plutôt que le taxi?

Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
La firme britannique d’avocats Kingsley Napley a réservé une bien mauvaise surprise à ses avocats.

Dans le même courriel, le cabinet londonien a félicité ses avocats d’avoir augmenté les revenus de la firme de 11 %… tout en annonçant qu’aucune prime ne sera versée cette année. Aussi, la firme exige que ses avocats réduisent leurs dépenses, rapporte ''Roll on Friday''.

Les avocats doivent renoncer à se déplacer en taxi, pour préférer le bus lorsqu’ils se rendent au palais de justice, à des réunions ou à des événements. Et ils sont fortement invités à emmener leurs clients dans des « restaurants normaux ».

Quant à leur prime, il est très peu probable qu’elle soit versée cette année, et si elle l’est, elle sera très modeste, a prévenu le cabinet.

Cette double annonce aurait choqué nombre d’avocats de la firme, alors que la croissance de 11 % des revenus dépasse de 4 % la hausse moyenne du marché juridique britannique, selon les données du Bureau national des statistiques (ONS).

Un porte-parole de Kingsley Napley a justifié cette politique de réduction des coûts par les lourds investissements réalisés pour doper la croissance du cabinet. Les dirigeants de la firme avaient en effet fixé une croissance de 23 %, soit le double de la croissance enregistrée.
4733

2 commentaires

  1. YB
    tout en annonçant qu’aucune prime ne sera versée cette année.
    Une belle recette pour s'assurer de faire fuire ses talents.

  2. A
    A
    Je n'ai pas ce problème de resto.
    Lorsqu'on est compétent et en demande, c'est le client qui paie la note. Toujours.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires