Nouvelles

L’avocate qui s’illustre sur le petit écran

Main image

Sonia Semere

2023-04-28 15:00:00

Elle fait partie des vedettes d’Indéfendable, la série judiciaire qui cartonne sur TVA. Droit-inc a eu l’occasion de jaser avec celle qui est à la fois comédienne et avocate.

Nour Belkhiria
Nour Belkhiria
Plus connue sur le petit écran sous le nom de Inès Saïd dans la série Indéfendable, Nour Belkhiria a un parcours plutôt atypique en tant qu’actrice. La jeune femme est à la fois comédienne et avocate !

En effet, à l’instar de son personnage qui incarne le rôle d’une stagiaire dans un cabinet d’avocats, celle-ci a fréquenté les bancs de la faculté de droit.

La jeune femme a même eu l’opportunité de faire ses preuves en tant qu’avocate au sein de la compagnie Mdf commerce, une entreprise de commerce électronique, après y avoir effectué son stage du Barreau.

Ce qu’elle retient de cette expérience en entreprise ? Assurément, la notion d’équipe. « Le fait d’avoir des enjeux communs, de s’entraider et d’avoir énormément de responsabilités m’a vraiment plu », confie Nour Belkhiria.

Mais avant de revenir sur ce qu’il l’a menée vers le droit, remontons le temps, quelques années plus tôt… C’est en 2014, à l’âge de 18 ans que Nour Belkhiria quitte la Tunisie pour s’installer à Montréal avec ses parents et ses deux petites-soeurs.

Le choc culturel fut bien présent, reconnaît la jeune femme. « Je me suis rendue compte que je n’avais pas beaucoup de choses en commun avec cette partie du monde, on n’a pas les mêmes références culturelles ».

Avec du recul, ce qu’elle retient essentiellement, c’est la chance de pouvoir évoluer dans une société très libre et ouverte aux autres.

« C’est vraiment ça que j’ai ressenti à la faculté de droit. J’ai rencontré tellement de personnes intéressantes, des avocats incroyables et des personnes passionnées. Ces gens-là m'ont poussé à me battre pour les choses que j’aime, à assumer mes idées ».

Au départ, fraîchement arrivée sur le sol québécois, la jeune femme voulait passer les concours pour intégrer une école de théâtre.

Mais pour ses parents, il en était hors de question. « Le métier d’actrice reste très instable, avec une vraie précarité financière. Mes parents voulaient donc que je m’assure une certaine sécurité en suivant des études de droit et j’étais d’accord avec ce principe ».

Tout en suivant des études de droit, Nour Belkhiria ne perd pas de vue ses envies de monter sur scène. C’est sans surprise qu’elle intègre la troupe de théâtre de la faculté de droit de l’Université de Montréal.

Deux métiers complémentaires

Si la double casquette d’actrice et d’avocate peut sembler plutôt originale, plus jeune, Nour Belkhiria a directement été inspirée par une autre comédienne tunisienne, Hend Sabry, très connue dans le monde arabe. « En la voyant, je me disais que c’était possible d’arriver à combiner deux passions communes ».

Tout en travaillant comme avocate, Nour Belkhiria enchaîne donc les castings. Jusqu’au jour où… un rôle de jeune aspirante au métier d’avocat se présente à elle.

« Ça les a fait rire de savoir que j’étais déjà avocate dans la vraie vie », confie la jeune femme.

Mais est-ce que cela a influencé le choix de la production ? « Je ne sais pas, mais je ne me suis vraiment pas prise au sérieux, je savais de quoi je parlais, ce n'était pas stressant pour moi ».

L’actrice décrit Ines Saidi, son personnage, comme étant un brin naïve au départ, mais avec l’esprit vif et très courageuse.

Si l’actrice s’assure de prendre beaucoup de distance avec son rôle et de ne pas mélanger ses deux métiers, celle-ci met assurément un peu de sa personnalité dans son personnage. « Je pense que j’aurais vécu la même expérience qu'Inès si j’avais fait un stage dans un cabinet en droit criminel ».

Choisir entre le métier d’acteur et d'avocat ? Ce n’est clairement pas dans ses projets. La jeune femme voit, par ailleurs, un vrai parallèle entre ses deux carrières. « On est porté par une cause, par une histoire. Il y a un sentiment commun de représenter quelqu’un. Et puis, le fait de plaider, je pense que ça reste une performance, tout autant qu’une performance artistique ».

Du côté de ses collègues avocats, tout le monde semble avoir adhéré aux histoires qui sont racontées dans la série. Le pari est donc bien réussi.

Alors que le tournage de la saison 2 a commencé fin mars, Nour Belkhiria envisage sérieusement de revenir, dans le futur, à sa profession d’origine.

« J’espère ouvrir la voie pour d’autres personnes. Mais j’ai peur du regard de mes consoeurs sur ma situation et sur le manque de crédibilité qu’on pourrait me donner lorsque je voudrais à nouveau exercer en tant qu’avocate. Au final, j’essaye juste de vivre de mes deux passions au maximum », conclut la jeune femme.
8845

1 commentaire

  1. pigeon  dissident
    pigeon dissident
    il y a un an
    félicitations
    Personnellement, je la trouve très bonne et très crédible dans son rôle.

    Félicitations

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires