Nouvelles

Une étudiante en droit dans un accident

Main image

Marie-ève Buisson

2022-08-22 12:00:00

Une jeune avocate de Kamloops reçoit 3,2 millions de dollars pour les blessures qu’elle a subies dans un accident de la route…

Me Casey Helgason. Source: Site web de Fulton & Company LLP
Me Casey Helgason. Source: Site web de Fulton & Company LLP
Le 25 janvier 2018, le véhicule de Me Casey Helgason a été violemment percuté par une autre voiture, près de la ville de Golden en Colombie-Britannique. Elle était à ce moment étudiante en première année de droit à l’Université Thompson Rivers, selon des informations recueillies par Castanet.

L’avocate avait alors subi une commotion cérébrale, souffrait de maux de tête, de douleurs au cou et au dos, d’engourdissements, de picotements, de nausées, d’étourdissements et d’une difficulté à se concentrer.

Tous ces symptômes lui auraient causé des problèmes cognitifs rendant difficile l’accomplissement de certaines tâches à son travail. Elle devait notamment relire plusieurs fois des documents afin de les comprendre.

Cette Barreau 2021 est actuellement associée en droit des affaires au cabinet Fulton. Depuis septembre passé, elle maintient une charge de travail réduite de 0,6 %, en raison des blessures causées par l’incident et touche donc 60 % du salaire.

Aussi, un économiste a démontré au tribunal qu’elle aurait gagné environ 9,9 millions de dollars à son 70ème anniversaire, si elle n’avait pas été blessée dans l’accident.

Le juge de la Cour suprême, Ronald Skolrood, a ensuite accordé à Me Helgason 3 millions de dollars pour les revenus futurs perdus, 160 000 dollars en dommages non pécuniaires, 22 000 dollars pour les frais de soins futurs, 15 000 dollars pour la perte de capacité d’entretien ménager, 11 800 dollars pour les revenus passés perdus et 8920 dollars en dommages spéciaux, pour un total d’environ 3,2 millions de dollars.
2216

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires