Nouvelles

Me Lynch inspire!

Main image

Camille Dufétel

2023-08-11 14:15:00

Me Lynch, l’avocate qui s’affiche en rose dans un milieu juridique qu’elle trouve un peu trop conservateur, est une source d’inspiration…

Anne-Florence Béland. Source : Stéphane Audet
Anne-Florence Béland. Source : Stéphane Audet
« J’ai vu les posts de Megan Lynch de Lynch Legal concernant le rose et je me suis posée la question : est-ce que mes robes roses me rendent incompétente ou moins éduquée ? » écrit sur LinkedIn Anne-Florence Béland, directrice des opérations et du développement des affaires chez Audex Avocats.

« La réponse est non bien évidemment, poursuit-elle, publiant deux photos d’elle en tenue rose. Je pense que le problème n’est pas la couleur mais la perception que les gens ont associée à cette couleur qui pourtant représente l’affection et l’harmonie. »

Pour elle, c’est même plus que ça. « Ce qui choque, c’est que si tu oses porter une robe rose dans un milieu corpo et conservateur c’est que tu oses aussi défier le statu quo et tu oses être honnête envers toi-même ainsi que les autres. C’est ça qui choque. »

Aussi, la directrice des opérations, dont la publication a déjà récolté plus de 70 « j’aime » dont un de Me Lynch, conseille tout simplement de rester soi-même. « On ne pourra au moins pas vous reprocher que vous êtes authentique! »

Rappelons que Me Lynch est une avocate qui fait beaucoup parler d’elle cet été. Elle a lancé, début juillet 2023, son cabinet Lynch Legal. Non sans s’inspirer du film « Legally Blonde » de Robert Luketic, elle publie régulièrement sur les réseaux sociaux des photos d’elle en mettant le rose à l’honneur, ce qui suscite aussi bien des réactions positives que négatives.

Anne-Florence Béland. Source: Stéphane Audet
Anne-Florence Béland. Source: Stéphane Audet
Dans une récente publication sur LinkedIn, Me Lynch dit avoir demandé à ChatGPT pourquoi le rose n’était pas approprié dans le milieu corporatif. « Il m’a répondu que le rose est une couleur associée à la féminité et donc que cela causait ‘des préoccupations en termes de professionnalisme’», écrit-elle.

« ….Vraiment?! Être féminine et professionnelle ne sont pas mutuellement exclusifs, poursuit-elle. Le professionnalisme n’a rien à voir avec le genre ou l’apparence. Ce qui importe réellement, c’est l’attitude, le comportement et les compétences (et non la couleur de l’habillement). »
imge #62571
7799

15 commentaires

  1. MB
    avocate
    tellement intéressant cet article encore une fois (c'est du sarcasme...)
    J'ai l'impression de lire le 7 jours

  2. YB
    Mme Beland
    Béland, c'est la même qui se ventait d'avoir couler l'examen du Barreau, et qui en a fait un badge d'honneur qu'elle brandit fièrement ? (https://www.droit-inc.com/article28211-Examen-du-Barreau-couler-sans-se-cacher)


    Édifiant, comme inspiration. On n'a plus les modèles qu'on avait.

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 10 mois
    Gm
    WHY? WHY DID I CLICK ?

    Le 7 jours du droit !

  4. Avocate2
    Avocate2
    il y a 10 mois
    Tellement décevant pour les avocates qui travaillent pour de réels enjeux sociétaires
    C’est vraiment consternant de voir l’énergie que vous mettez à parler de sujets insignifiants…

  5. Jean
    Vive les couleurs
    Vive les couleurs et ceux et celles qui les portent! Soyez fier(e)s de vous afficher comme vous êtes, et ca me montrera l'exemple aux mauvaises langues et à ceux qui n'osent pas encore!

  6. Paul
    OUTRAGE
    Chers lecteurs en quête d’informations exclusives, je prends un moment de répit au sein de mon emploi du temps très chargé pour partager certaines connaissances avec vous.

    Alors qu’une parade de juristes revêtus de rose se déroule devant nous, évoquant un scénario digne d’un mauvais film allemand, il est crucial de comprendre l’enjeu majeur : l’attention de l’auditoire en tant que concept économique.

    En effet, le concept d’économie de l’attention a été initié par Michael H. Goldhaber dans un essai en 1997. Il a exposé comment l’avènement d’Internet et des communications numériques a transformé l’attention en une ressource précieuse et limitée. Les idées de Goldhaber ont eu un impact significatif dans des domaines tels que l’économie, le marketing et les médias.

    Quelques termes pour une réflexion plus approfondie :

    L’attention en tant que ressource rare : L'attention est limitée en raison de la surcharge d'informations.

    Concurrence pour l'attention : Les entreprises, les médias et les plateformes rivalisent pour l'attention.

    Conception de contenu : Le contenu doit être accrocheur et partageable, adapté aux durées d'attention raccourcies, pour une consommation rapide et des réactions émotionnelles.

    Métriques d'attention : Les clics, les vues, les mentions "J'aime", les partages et le temps passé. Mesurer l'engagement et l'interaction des utilisateurs.

    Considérations éthiques : Préoccupations concernant les pratiques manipulatrices et l'addiction.

    Bref, l'économie de l'attention met en évidence la valeur de la capture et de la rétention de l'attention des utilisateurs à l'ère numérique.

    Or, nos prédécesseurs canonique avaient scrupuleusement enregistré la future déchéance de l'humanité. Comparable à un serpent enroulé dans un arbre, cette économie engendre une variété de stratégies et soulève des interrogations éthiques lié à l'intégrité de la profession. Dans une perspective plus vaste, nous devons nous demander : Des juges vêtus de rose bonbon seraient ils/elles considérés comme aptes à rendre des jugements impartiaux ?

    Résistez à la tentation de la bouchée de pomme, détournez votre regard de la courbe rosée provenant d’une photographie capturée sous un angle et un éclairage calculés pour capter toute votre attention, cette ressource si précieuse. Sauvons les âmes toujours en quête de vérité absolue, ramenons la tradition du droit canon.

    Respectueusement,

    Paul

  7. Anonyme
    Anonyme
    il y a 10 mois
    Suggestions
    Voici quelques suggestions pour ce site à potins.

    Assez avec le rose! Je suggère d’interviewer des avocates qui aiment porter du bleu cyan, du vert chartreuse ou du jaune moutarde. Je suis certaine que vous en trouverez, même dans la catégorie “N’a pas d’expérience et aime faire parler de soi”.

    Dans la même veine, pourquoi pas un spécial “Dunning-Kruger” avec tous les avocats et avocates avec moins de 2 ans de Barreau qui s’affichent comme experts. Vous en trouverez une tonne. Go!

    Enfin, pourquoi se limiter aux gens ayant coulé leurs examens du Barreau? Un spécial “Échec en droit constitutionnel 1”, “Échec en droit de la preuve”, “Échec en droit administratif” ou “Échec en droit des affaires”, c’est tout aussi intéressant.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 10 mois
      Vous oubliez le meilleur !
      "Un spécial “Échec en droit constitutionnel 1”, “Échec en droit de la preuve”, “Échec en droit administratif” ou “Échec en droit des affaires”, c’est tout aussi intéressant."


      Échec en déonto, ça c'est un sujet d'article!

      Après avoir débuté ma pratique, j'ai développé un regret associé au fait d'avoir réussi tous les examens du Barreau du premier coup, puisque cela m'a privé du prestige que m'aurait conféré, auprès de ma clientèle, un échec (ou, mieux encore, plusieurs échecs) à l'examen de déonto.

      Je suis sûr que Paul, grand connaisseur du droit canonique, comprend jusqu'à quel point cela peut être un tourment pour moi.

    • Paul
      EN EFFET
      Cher interlocuteur anonyme, mes outils de collecte de données en ligne (Scrapy, Selenium, Octoparse) m'ont alerté de la mention.

      En réponse à votre honorable publication, je me sens obligé d'admettre que nous assistons à une transformation déontologique majeure. Adopter une image de marque qui va à l'encontre de la norme professionnelle pourrait-il être un avantage concurrentiel stratégique ? Serait-ce une stratégie de différenciation visant à attirer les prospects dans le funnel et à les convertir en clients ? Est-ce l'avènement des puces cérébrales implantées par certains, ou peut-être le lait de chèvre turque qui contamine le système neurologique de certains praticiens ?

      Autant de questions ! Mais au final, nous devons nous poser la suivante : lorsque Yoshua Bengio (MILA) et Geoffrey Hinton (Google Brain) nous mettent en garde contre la plus grande transformation de l'humanité qui se déroule sous nos yeux, pourquoi en sommes-nous réduits à débattre de la couleur d'une robe ?

      Réponse : (roulement de tambour) le Droit Canon !

      Très sincèrement,

      Paul

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 10 mois
      Crisse ! Je crois que je suis tombé en amour avec Paul !
      "Cher interlocuteur anonyme, mes outils de collecte de données en ligne (Scrapy, Selenium, Octoparse) m'ont alerté de la mention."


      ça c'est du power-user à mon goût !

      Comment vous et moi avons nous pu naviguer sur le web si longtemps, sans nous croiser avant ?!?

      Paul, 4-ever !

  8. Anonyme
    Anonyme
    il y a 10 mois
    Question
    Pourquoi certain(e)s avocat(e)s ont nécessairement besoin de nous montrer ce qu'ils font dans leurs vies privées ? NOUS EN AVONS TOUS ET TOUTES UNE ...

  9. MB
    Avocate
    À quand l'article sur " le port de la cravate à pois est-il permis en 2023?" ou "les bas bruns peuvent-ils entrer à la Cour d'Appel?"
    merci pour votre écoute

  10. Anonyme
    Anonyme
    il y a 10 mois
    Un nouveau pas a été franchi
    On a désormais des textes qui reprennent des conversations entre Me Lynch et ChatGPT. On arrête pas le progrès.

  11. Me
    décourageant
    SVP les filles, un peu de sérieux là... personne n'a rien contre le rose, mais là à vouloir inspiré en se montrant le popotin et exposer sa féminité dans un espace de travail avec tout ce qui est a peu près faux (faux ongles, faux cils, fausses lèvres, faux cheveux) et revendiquer l'authenticité! SVP je vous dis ÇA SUFFIT !

    Retourner travailler (en rose ou pas) le monde s'en fou.

    • ...
      En effet
      Si le monde s'en foutait, les articles sur Me Lynch ne seraient pas les plus populaires des dernières semaines sur Droit-inc en termes de commentaires (ca et les articles sur l'école du Barreau). On nourrit un peu la bête en cliquant et on en rajoute en commentant...

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires