Conseillers Juridiques

Une finaliste des prix ZSA se confie à nous!

Main image

Marie-ève Buisson

2023-11-15 14:15:00

Chaque semaine, Droit-inc discute avec des finalistes des prix ZSA des meilleurs conseillers juridiques du Québec. Aujourd’hui on rencontre…

Chanelle Charron-Watson. Source: LinkedIn
Chanelle Charron-Watson. Source: LinkedIn
Chanelle Charron-Watson entre pour la première fois dans le temple des prix ZSA. Elle est directrice des services juridiques de Bombardier. Cette année, elle est nommée dans la catégorie Litige & Gestion de risques.

Me Charron-Watson a rejoint Bombardier en juin 2017. Avant cela, elle a travaillé comme étudiante en droit, stagiaire et avocate chez Heenan Blaikie puis comme avocate chez Woods.

La Barreau 2010 détient un baccalauréat en droit de l’Université Laval.

Tout d’abord, comment c’est, d’être directrice des services juridiques chez Bombardier?

Notre équipe légale est composée d’une centaine d’avocats. Il y a plusieurs départements juridiques à l’interne et on tente de travailler en collaboration tous ensemble. Mon rôle principal est de m’occuper des litiges de Bombardier, de trouver des stratégies afin de s’assurer que les affaires vont bien et qu’elles ne sont pas interrompues. On est là pour défendre l’entreprise.

Pourquoi avez-vous choisi de quitter la pratique privée pour l’entreprise?

C'est une grande question. J’ai adoré mon expérience en pratique privée, je dirais même que c’est une super école pour tous les avocats, puisque ça te permet de développer tes connaissances et tes réflexes juridiques.

Après plus de huit ans en pratique privée, j’ai décidé de me questionner sur mon avenir en tant qu’avocate. Ce qui m’intéressait beaucoup du travail en entreprise, c’était de pouvoir apporter des conseils concrets aux unités d’affaires.

En entreprise, le stress, la charge mentale et la dynamique sont différents. Je trouvais aussi qu’il y avait un meilleur équilibre entre la vie familiale et le travail.

''Comment avez-vous réagi lorsque vous avez appris que vous étiez pour la première fois finaliste des prix ZSA?''

J’étais très heureuse et honorée. Ce qui m’a le plus le plus touchée, c’est de recevoir les témoignages des gens qui ont soumis ma candidature. C’est rare de recevoir une rétroaction de tes collègues et de tes employés, surtout lorsque tu as un poste de direction. Je suis sincèrement très heureuse et je prends la nouvelle avec humilité.

Et pourquoi avez-vous été sélectionnée selon vous?

Bombardier est une grande industrie. Côté litige, on a des dossiers d’envergures très complexes à l’échelle internationale. Je pense que ce qui est ressorti dans ma candidature, c’est tout le travail de prévention de litige que mon équipe et moi avons bâti au fil des années.

Si vous gagnez, pensez-vous que ça va changer quelque chose dans votre carrière?

Non, je ne pense pas. Je crois plutôt que le prix servira à faire rayonner les départements juridiques de Bombardier. C’est une occasion de rassembler toute l’équipe légale et de souligner le travail que nous avons fait durant toutes ces années. Ça nous rappelle que nous travaillons bien ensemble.

Allez-vous être présente à la soirée du 21 novembre?

Absolument!

Que représentent les prix ZSA pour vous?

C’est le seul gala qui reconnaît le travail des avocats en entreprise au Québec. C’est très important selon moi de mettre de l’avant ces avocats dont on entend moins parler.

Les Prix ZSA du Québec célèbrent tous les conseillers juridiques œuvrant au sein d’entreprises québécoises. La 10ᵉ édition aura lieu le 21 novembre prochain à l’Omni Mont-Royal. La soirée animée par l’avocat Joey Hanna mettra en vedette plusieurs figures connues du milieu juridique dont l’excellence lors de la dernière année sera reconnue.
2937

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires