Fusions et acquisitions

La CHCA change de mains

Main image

Gabriel Poirier

2022-06-06 10:15:00

La filiale canadienne d’Umana Holdings a été rachetée par une société québécoise. Et les avocats sont…

Gilles Seguin et Vincent Garibaldi. Source: Site web de BCF Avocats d’affaires
Gilles Seguin et Vincent Garibaldi. Source: Site web de BCF Avocats d’affaires
La société québécoise qui œuvre dans le domaine des technologies de la santé, Premier Health of America, a acquis Umana Holding et sa filiale canadienne, la Canadian Health Care Agency, spécialisée dans le placement infirmier.

La transaction se situe entre 10,5 et 14,5 millions de dollars canadiens, le montant final dépendant d’objectifs de rendement et du paiement des dettes de l’entreprise.

Premier Health of America, qui a son siège social à Blainville, espère maintenant croître à l’extérieur du Québec et consolider sa présence dans les régions du nord du Canada.

« L'agence basée à Cambridge (Ontario) nous fournit une bonne infrastructure de gestion en Ontario qui servira de base pour poursuivre notre expansion dans cette province. C'est une stratégie que nous nous attendons à suivre dans d'autres provinces également » (notre traduction), explique le PDG de l’entreprise, Martin Legault.

La CHCA est bien implantée dans le nord de l’Ontario, où elle a pris pied lors de sa fondation en 2001. La société canadienne, qui offre des services infirmiers aux communautés autochtones, s’est ensuite établie au Nunavut et au nord du Manitoba, avant de devenir le principal fournisseur du ministère fédéral ''Service aux Autochtones Canada''.

Russel Snyder-Penner et James Rhodes. Source: LinkedIn
Russel Snyder-Penner et James Rhodes. Source: LinkedIn
Premier Health of America a été représentée, dans le cadre de cette transaction, par les associés de BCF Avocats d’affaires, Gilles Seguin et Vincent Garibaldi.

Umana Holdings a été pour sa part représentée par Russel Snyder-Penner, de WayFort, et James Rhodes, de Taxation Lawyers.

« Faire équipe avec Premier Health est un choix naturel qui nous permettra de capitaliser sur les forces de nos infirmières et infirmiers praticiennes en leur offrant encore plus d'occasions de prodiguer des soins » (notre traduction), ajoute Sharon Umana, la présidente de la CHCA.
3674

2 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Elvis Gratton viole-t-il ici la loi ?
    Je ne parle pas de la disposition concernant les appellations anglaises des sociétés, puisque "la société québécoise (...) Premier Health of America, qui a son siège social à Blainville" peut user de 1001 artifices légaux pour s'afficher sous ce nom au Québec.

    C'est plutôt le nom de la filialle du holding acquis qui coince: "la Canadian Health Care Agency, spécialisée dans le placement infirmier.".

    Une raison sociale comprenant les mots "Canadian" et "Agency" franchie manifestement la ligne rouge visant à empêcher la confusion avec l'administration publique ou des société d'états.

  2. A
    A
    Je ne ferai pas confiance à BCF pour mener mes affaires. Ils emploient un avocat condamné en discipline, signe que l'éthique n'est pas une préoccupation très importante chez BCF

    https://www.canlii.org/fr/qc/qccdbq/doc/2020/2020qccdbq44/2020qccdbq44.pdf

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires