Nouvelles

Les avocats canadiens plus optimistes face à l’IA

Main image

Marie-ève Buisson

2023-06-02 10:15:00

Une nouvelle étude démontre que les avocats canadiens sont plus optimistes que les autres face à la transformation de la profession juridique due à l’intelligence artificielle.

Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
Selon une étude de ''Thomson Reuters'', les avocats canadiens sont plus optimistes face à l'intelligence artificielle (IA) que leurs homologues des États-Unis et du Royaume-Uni, rapporte le ''Canadian Lawyer''.

Pour ce rapport, Thomson Reuters a interrogé 443 personnes issues de cabinets juridiques de taille moyenne ou grande entre le 21 et le 31 mars de cette année.

Environ 89 % des personnes interrogées étaient des avocats, les 11 % restants étant des parajuristes, des bibliothécaires juridiques, des cadres et des responsables informatiques.

Parmi les répondants, les avocats canadiens sont les plus sensibilisés à l’IA parmi les trois pays étudiés. 97 % d’entre eux affirment connaître l’IA générative et ChatGPT comparativement à 86 % chez les répondants britanniques.

Au Royaume-Uni et au Canada, 9 % des cabinets d'avocats ont déclaré qu'ils utilisaient déjà l'IA générative ou qu'ils prévoyaient de l'utiliser contre 3 % des cabinets américains.

Par ailleurs, 64 % des cabinets d'avocats américains interrogés ont déclaré qu'ils n'ont aucun projet d'utilisation de l'IA générative dans les opérations du cabinet, contre 59 % des cabinets britanniques et 48 % des cabinets canadiens.

Le rapport démontre également que les Canadiens ont une vision plus positive de l'application de la technologie. 62 % d'entre eux ont déclaré qu'ils pensaient qu'elle devrait être appliquée au travail juridique. C'est 10 % de plus que la moyenne de toutes les personnes interrogées.

Malgré tout, environ 15 % des personnes interrogées ont déclaré que leur entreprise avait mis en garde les employés contre l'utilisation non autorisée de l'IA générative au travail.

Seulement 3 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles utilisaient déjà l'IA générative ou ChatGPT pour les opérations des cabinets d'avocats et 2 % supplémentaires ont déclaré qu'elles planifiaient activement leur utilisation.
1524

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires