Nouvelles

Décès de la première juge en chef de la Cour du Québec

Main image

Didier Bert

2023-12-01 10:15:00

Une ancienne juge en chef de la Cour du Québec s’est éteinte. Qui était-elle?

Huguette Saint-Louis n’est plus... Source: LinkedIn
Huguette Saint-Louis n’est plus... Source: LinkedIn
Juge en chef de la Cour du Québec de 1996 à 2003, Huguette Saint-Louis est décédée à l’âge de 78 ans.

Diplômée d’une licence en droit de l’Université de Montréal en 1968, Huguette Saint-Louis aura été la première femme à prendre la direction d’un bureau d’aide juridique cinq ans plus tard. Entre-temps, elle a exercé en pratique privée.

En 1984, Huguette Saint-Louis est nommée juge de la Cour du Québec. Quatre ans plus tard, elle se voit confier la fonction de juge en chef adjoint en matière civile.

En 1996, Huguette Saint-Louis devient la première femme à être nommée juge en chef de la Cour du Québec. Depuis, Élizabeth Corte et Lucie Rondeau lui ont succédé comme femmes juges en chef de la Cour du Québec.

« Elle a ainsi directement contribué à la création et à la consolidation de la Cour du Québec, c’est-à-dire à l’institutionnalisation de la justice contemporaine » salue Pierre Noreau, le président de l’Institut québécois de réforme du droit et de la justice (IQRDJ), dans une lettre publiée dans Le Devoir.

À la fin de son mandat de juge en chef, elle exerce comme juge jusqu'en 2006. Elle quitte ensuite la magistrature, pour devenir consultante, formatrice, conciliatrice et arbitre en pratique privée.

Huguette Saint-Louis a contribué à la création de l’Observatoire du droit à la justice, à la fondation de l’IQRDJ, ainsi qu’au développement du projet Accès au droit et à la justice.

En 2011, Huguette Saint-Louis avait critiqué le rapport Bastarache sur le processus de nomination des juges. L’ex-juge en chef considérait que les recommandations auraient dû porter sur le processus de nomination des juges par le gouvernement au lieu de revoir l’ensemble du processus de sélection. Selon elle, les vraies failles résidaient dans la nomination, plutôt que dans la sélection.

En 2013, le conseil des ministres la nomme membre du Comité de la rémunération des juges.

Huguette Saint-Louis fait partie des 20 femmes au parcours exceptionnel, qui figurent sur le Mur des Pionnières de la faculté de droit de l'Université de Montréal. En mars 2023, la Bourse Huguette Saint-Louis a été créée en vue de soutenir un étudiant de maîtrise ou de doctorat en droit à l’Université de Montréal démontrant un intérêt pour la sociologie du droit ou l’organisation judiciaire. La première Bourse Huguette Saint-Louis sera remise à l'automne 2024.

« Il faut aujourd’hui honorer la personne qu’elle fut, une femme d’une immense générosité et d’une grande lucidité. Sa capacité à nommer les choses difficiles et à poser les seules questions qui valent la peine de l’être a marqué toutes ses actions et toutes ses interventions. Consciente de la destinée particulière qui lui était offerte, elle a incarné toute sa vie la progression des femmes dans le monde du droit et de la justice », salue Pierre Noreau, dans sa lettre publique.

« Il faut espérer que le message qu’elle a porté nous invitera à plus d’ambition dans notre conception du droit et de la justice, et que ces idéaux seront portés par ceux qui lui succéderont dans le difficile combat pour une société plus égalitaire et plus juste », conclut le professeur à la faculté de droit de l’Université de Montréal et chercheur du Centre de recherche en droit public.

« Mme Saint-Louis laisse derrière elle un riche héritage d’engagement et de détermination », rend hommage la faculté de droit de l’Université de Montréal.
2628

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires