Nouvelles

Décès d’un ancien juge de la Cour supérieure

Main image

Didier Bert

2023-03-08 15:00:00

Cet ancien juge de la Cour supérieure du Québec, reconnu pour ses immenses compétences et son élégance, vient de décéder…

Joël A.Silcoff n’est plus… Source: LCM Avocats
Joël A.Silcoff n’est plus… Source: LCM Avocats
L’ancien juge de la Cour supérieure Joël A.Silcoff vient de s’éteindre à l’âge de 81 ans.

Comme avocat, Joël A.Silcoff a pratiqué en litige corporatif et commercial, représentant ses clients devant tous les tribunaux, y compris la Cour suprême. Il a exercé notamment chez Pouliot Mercure, avant sa fusion avec Miller Thomson.

« Il a été un juriste brillant », souligne Me Bernard Amyot, associé chez LCM Avocats.

Joël A.Silcoff est nommé juge de la Cour supérieure en 2000. Il a souvent présidé des procès soulevant des questions de droit corporatif et commercial complexes. Il a rendu des décisions marquantes dans plusieurs domaines, incluant les recours en oppression d’actionnaires, les réorganisations corporatives, le droit bancaire, les appels d’offres gouvernementaux, l’interprétation contractuelle et l’arbitrage international.

Le juge Silcoff a ainsi tranché des dossiers emblématiques comme le dossier Churchill Falls contre Hydro-Québec, ainsi que les projets de privatisation de BCE.

Me Bernard Amyot. Source: Archives
Me Bernard Amyot. Source: Archives
« Les deux dossiers étaient allés devant la Cour suprême, qui avait confirmé les jugements », pointe Me Bernard Amyot. Ses décisions ont aidé à clarifier le droit à plusieurs niveaux. »

Le juge Silcoff avait aussi rendu des décisions importantes comme pour le dossier Alstom Canada contre la STM, ou encore la bataille juridique entre Vidéotron et Bell.

Joël A.Silcoff a été membre du comité organisateur ad hoc qui a mené à la création de la Chambre commerciale de la Cour. Il a aussi été membre du Comité sur les règlements de procédure de la Cour supérieure. Le magistrat a représenté la Cour à titre de membre du Comité permanent sur l’accès à la justice en langue anglaise.

Le juge Silcoff a enseigné les techniques avancées d’écriture de jugement aux juges francophones dans le cadre de la formation linguistique des juges organisée par Commissariat à la magistrature fédérale du Canada.

Joël A.Silcoff. Source: LinkedIn
Joël A.Silcoff. Source: LinkedIn
Un mentor généreux

Une fois retraité de la Cour supérieure, Joël A.Silcoff s’est joint au cabinet LCM Avocats à titre d’avocat-conseil en 2017. Il avait expliqué à Droit-inc ses motivations de demeurer dans le monde juridique à l’âge de 75 ans. Il avait expliqué qu’il a accompli toute sa carrière en utilisant la même table durant cinq décennies.

« Nous étions très fiers quand il a décidé de se joindre à notre cabinet, rapporte Me Bernard Amyot. Il aurait pu aller n’importe où. » L’ancien juge s’est révélé être « un mentor pour nos jeunes et nos moins jeunes, à qui on pouvait poser des questions avant d’aller plaider devant la Cour suprême, et qui répondait de la même manière aux débutants qui se préparaient à leurs premières causes », témoigne l’avocat. « Très généreux de son temps, c’était un homme d’une grande bonté, qui s’intéressait toujours aux autres, personnellement comme professionnellement. »

Parallèlement, Joël A.Silcoff est devenu chargé de cours à la faculté de droit de l’Université McGill, en partageant son expérience dans un cours appelé « BCE Revisited ».

L’ancien juge, amateur de yoga et de voyages, était arbitre certifié et médiateur. Il était membre des praticiens canadiens de l'arbitrage de la Chambre de commerce canadienne.

Joël A.Silcoff détenait un baccalauréat en droit civil et droit corporatif de l’Université McGill, ainsi qu’un baccalauréat ès arts - économie et science politique. Il possédait aussi un MBA de l’Université de Columbia.

Au milieu des années 1970, il avait enseigné à la faculté des arts et des sciences de l’Université Concordia.

Marie-Anne Paquette. Source: Archives
Marie-Anne Paquette. Source: Archives
Les éloges des juges

Sur la page de l’avis de décès, les hommages et témoignages pleuvent, dont celui de la juge en chef de la Cour supérieure du Québec, Marie-Anne Paquette : « C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de notre collègue retraité, l’honorable Joël A.Silcoff, dont l’annonce a été communiquée aux collègues de la Cour supérieure. Au nom de tous les juges et en mon nom personnel, je transmets à sa famille nos condoléances les plus sincères. »

Plusieurs anciens collègues juges partagent leur émotion. La juge de la Cour supérieure, Johanne Mainville se souvient : « Joël a été mon collègue de bureau à la Cour supérieure pendant plusieurs années et nous sommes restés amis après sa retraite. Homme brillant, doté d'un grand professionnalisme, il était dévoué à son travail et à sa famille qu'il chérissait plus que tout. Joël a été pour moi un modèle. Homme d'une grande discrétion et d'une fine élégance, il était toujours disponible pour partager ses connaissances et j'ai pu profiter de ses nombreux conseils et de ses qualités humaines. Un homme d'exception qui nous manquera beaucoup. »

Une autre juge de la Cour supérieure, Guylène Beaugé, partage son témoignage. « Joël a été un collègue accueillant à mon arrivée à la Cour, puis un modèle d’intelligence et d’élégance. Son départ à la retraite m’avait peinée, mais il m’avait laissé en souvenir un magnifique et immense cactus qui ornait son bureau et que je chéris depuis. Je continuerai d’avoir une pensée affectueuse pour Joël. »

L’ancien juge de la Cour supérieure Brian Riordan. Source: Infotabac
L’ancien juge de la Cour supérieure Brian Riordan. Source: Infotabac
L’ancien juge de la Cour supérieure, Brian Riordan, à présent conseiller juridique spécial pour le cabinet Spiegel Sohmer, se rappelle du dernier jour de Joël A.Silcoff à la Cour supérieure. « Le dernier jour de Joël au tribunal, un groupe d'entre nous, ses collègues juges, s'est discrètement rendu dans sa salle d'audience pour le surprendre à son arrivée sur le banc. Lorsqu'il a franchi la porte, ses yeux se sont illuminés et, alors que nous l'applaudissions chaleureusement, ils se sont mis à pleurer. Ayant été son associé pendant de nombreuses années, puis son collègue à la Cour supérieure, il m'incombait de lui dire quelques brefs mots d'adieu. En 2017, cela faisait plus de 40 ans que je le connaissais et que je travaillais avec lui. (…) En guise de conclusion, j'ai dit: ma vie a été bénie de t'avoir connu. »

L’ancien juge en chef de la Cour supérieure, François Rolland, mentionne avoir eu « le privilège de travailler avec lui pendant de nombreuses années à la Cour Supérieure et dans des dossiers d’arbitrage après sa retraite. Je garde le souvenir d’un juge très compétent et surtout d’un homme de grande classe. Il aura été un excellent ambassadeur de justice. »

« Un modèle de gentillesse, de professionnalisme »

Les avocats non plus ne tarissent pas d’éloges pour Joël A.Silcoff. « Nous étions camarades de classe en droit et nous bavardions souvent pendant les trois années que nous avons passées ensemble à la faculté de droit de McGill. Il était amical, intéressant et avait une touche d'élégance dans ses manières, en plus d'être le mieux habillé de la classe ! », écrit l’avocat à la retraite Mortie Chaikelson.

Le cabinet LCM Avocats, où Joël A.Silcoff était avocat-conseil ces dernières années, publie un hommage sur LinkedIn : « Juriste hors pair dont la réputation dépassait largement les frontières du Québec, l’honorable juge Silcoff a profondément marqué le monde juridique, et son départ est une lourde perte pour le cabinet. Nous garderons de lui l’image d’un véritable gentleman, d’un modèle de gentillesse, de professionnalisme, d’intégrité et de générosité. »

L’avocat Pierre Bienvenu. Source: LinkedIn
L’avocat Pierre Bienvenu. Source: LinkedIn
« La retraite de l'honorable Silcoff comme juge de la Cour supérieure avait été une grande perte pour les justiciables et son décès soudain laisse un grand vide dans la communauté juridique. Juriste de talent, juge attentif, travaillant et respectueux, c'était un privilège toujours renouvelé de comparaître devant lui », salue Me Pierre Bienvenu, avocat conseil chez IMK.

« Le juge Silcoff était non seulement un superbe juriste, mais également un homme à l’écoute et bienveillant », témoigne Me Sophie Perreault, présidente du conseil d’administration et associée chez Langlois, dans une publication sur LinkedIn.

Joël A.Silcoff était membre de la branche montréalaise de l’International Wine & Food Society (IWFS) « En tant que membres de longue date de l'IWFS Montréal, nous avons tous apprécié sa compagnie lors de nombreux événements au fil des ans. Il nous manquera », salue Mark Lazar, président de la branche montréalaise de l’IWFS.

Joël A.Silcoff laisse dans le deuil sa conjointe Janice Greenberg, ses enfants et ses petits-enfants.
10070

2 commentaires

  1. Michel A Jeanniot
    Michel A Jeanniot
    il y a un an
    Président
    Myself , and all members of the Canadian Commercial Arbitration Center's (the «CCAC») cohort of arbitrators are deeply saddened by the news of the passing of Joel.

    Although words are of little help in such circumstances, we wish to assure family and friends of our deepest sympathy.

  2. Jean H. Gagnon
    Jean H. Gagnon
    il y a un an
    Une lourde perte pour toute la communauté juridique et d'arbitrage
    Joël était à la fois un grand juriste et un véritable gentleman.

    Son décès est une lourde perte pour toute la communauté juridique, ainsi que pour toute la communauté d’arbitrage (puisqu’il était aussi un arbitre hors pair).

    Mes plus sincères et chaleureuses condoléances à son épouse Janice Greenberg, ses enfants, ses petits-enfants, sa famille, ses proches et ses collègues du cabinet LCM.

    Jean

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires