Nouvelles

Le doigt d’honneur considéré comme un droit fondamental selon un juge

Main image

Sonia Semere

2023-03-14 12:00:00

Le doigt d’honneur, un droit fondamental garanti à tous les Canadiens ? C’est bien ce que vient d’affirmer un juge de la Cour du Québec dans un récent jugement…

Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
Le juge Dennis Galiatsatos a dû intervenir dans une histoire de chicane entre voisins survenue à Beaconsfield, la banlieue ouest de Montréal.

« Ce n’est pas un crime de faire un doigt d’honneur à quelqu’un. C’est un droit fondamental inscrit dans la Charte, qui appartient à tous les Canadiens », peut-on lire dans la décision rendue par le magistrat.

Neall Epstein, un père de famille était visé par une plainte pour harcèlement criminel après avoir fait un doigt d'honneur à ses voisins, la famille Naccache qui aurait conduit dangereusement près de ses enfants.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales avait alors accepté de se mêler de cette chicane de voisins en se rangeant derrière la famille Naccache.

Dans sa décision, le juge se dit effaré que cet homme ait été arrêté et accusé dans cette affaire « La Cour aurait envie de jeter ce dossier par la fenêtre. Hélas, les salles du palais de justice de Montréal n’ont pas de fenêtres ».

Celui-ci a donc acquitté Neall Epstein des accusations de harcèlement criminel et d’avoir proféré des menaces de mort.

Le juge conclut même dans sa décision que c’est plutôt un membre de la famille Naccache qui aurait pu être accusé de conduite dangereuse, d’avoir proféré des menaces ou encore de voies de fait.
3956

4 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    L'honneur est au rendez-vous
    @ Jacques B. continue d'exercer tes droits

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Ce jugement constitue une boule de cristal peu rassurante
    Dans la grosse Presse, une des femmes de ménage woke de la rédaction écrit qu' "inexplicablement, scandaleusement, cette famille a réussi à convaincre le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) de porter des accusations".

    Celle qui a écrit ça sévit depuis suffisament longtemps dans les salles de rédaction pour savoir que c'est la police et le DPCP qui se convainquent du bien fondé de déposer des accusations, et non le plaignant, mais elle fait parti de la volaille éditoriale qui depuis plus de 15 ans fait l'apologie de la "tolérance zéro", du "plus jamais ça", et du "believe the victim".

    Cette affaire est une parfaite illustration de la gouvernance à coup de "tolérance zéro"+ "believe the victim": des policiers et des avocats de la couronne qui ne veulent surtout pas être blâmé de ne pas avoir donné suite à une plainte, avec pour résultat que ce genre d'inepsie de retrouve devant un juge.

    La procureure de la courronne a eu assez de jugement pour battre en retraite, et ce juge a l'air d'un "no-nonsense judge", mais lorsque dans 15 ans les juristes wokes vénérés par la presse auront remplacés le juge et le procureur de la courrone présent dans cette affaire, le résultat pourrait facilement être une condamnation (pour ça, ou pour une violation à un "810" provoquée par le même voisin malcommode).

    Profitez-en pour rire des plaignants, pendant que vous le pouvez, car dans quelques années ce genre d'affaire pourrait être gagné par la courrone dans 100%, 75%, ou 50% des cas. Dans ce futur pas très lointain, le doigt d'honneur ne sera plus un "god-given right", mais plutôt un geste d'une "violence inouie".


    https://www.lapresse.ca/actualites/chroniques/2023-03-10/un-doigt-d-honneur-merite.php

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      Bon bon bon
      C'est évidemment la faute des wokes et de La Presse. On aurait dû s'en douter. Merci beaucoup.

  3. DSG
    DPCP is a joke
    It saddens me that the DPCP has nothing better to do than to prosecute someone for flipping the finger. Crime is on the rise, certain areas of the city have become dangerous, corruption all over the place, yet this is how they spend their time. Then every three to four years they complain that they are underpaid and they threaten to go on strike. It's just sad.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires