Nouvelles

Quand la diversité est seulement vue comme une vitrine

Main image

Didier Bert

2023-03-20 12:00:00

Le recrutement d’avocats de la diversité n’alimente que les niveaux inférieurs des cabinets, selon une étude…

John Kenneth Mawdsley, Lionel Paolella et Rodolphe Durand. Sources: HEC Paris et Cambridge Judge Business School
John Kenneth Mawdsley, Lionel Paolella et Rodolphe Durand. Sources: HEC Paris et Cambridge Judge Business School
Les clients sont de plus en plus attentifs à voir leurs fournisseurs, y compris les cabinets d’avocats, s’aligner sur des enjeux tels que la diversité.

Or, les cabinets d’avocats américains les plus rentables ont tendance à utiliser la diversité de manière stratégique, pour séduire certains clients, plutôt que de l’intégrer réellement à leur culture d’entreprise, signale une étude de la Judge Business School de l’Université de Cambridge.

Cette étude, ''A rivalry-based theory of gender diversity'', a été rédigée par John Kenneth Mawdsley de HEC Paris, Lionel Paolella de la Cambridge Judge Business School, et Rodolphe Durand de HEC Paris. Elle est le fruit de 12 ans d’analyse de 167 grands cabinets d’avocats américains et de 1 400 clients.

Autrement dit, ces cabinets recrutent des avocats de la diversité de façon à satisfaire les clients attentifs à cet enjeu. Ils se contentent d’émettre des signaux qui les rendent conformes à la diversité, aux yeux de ces clients. Mais ils ne généralisent pas la diversité à l’ensemble de l’entreprise.

La diversité maintenue en bas de la hiérarchie

Les chercheurs ont ainsi constaté que la diversité des genres n’apparaît que dans le niveau inférieur de ces cabinets d’avocats, là où les avocats n’ont pas la possibilité de devenir actionnaires du cabinet.

« Cela suggère que les entreprises peuvent renforcer l'échelon inférieur des niveaux de partenariat pour envoyer des signaux de diversité aux clients potentiels, tout en ne perturbant pas l'échelon supérieur d'une entreprise qui manque en fait de diversité », déclare le co-auteur de l'étude Lionel Paolella.

Ces cabinets d’avocats privilégient l’avantage économique qu’elles s’attendent à obtenir de cet affichage de la diversité. Ils ne veulent pas être désavantagés commercialement par rapport aux cabinets concurrents, mais ils se contentent du minimum de ce qu’ils considèrent comme pouvant être coûteux.

« Si nous savons que la diversité est une priorité pour un client, par exemple, il sera encore plus important que d'habitude de lui présenter une équipe diversifiée », illustre un avocat associé cité dans l’étude.
3678

12 commentaires

  1. Avocat
    Avocat
    il y a un an
    Ceci prouve une chose
    Ceci prouve que dans la «vraie vie», ces mesures stupides ne servent à rien. Vous voulez imposer la diversité? Les entreprises répondront exactement de la manière décrite dans cet article, en n'utilisant celle-ci que comme façade.

    Dans les faits, gravir les échelons est supposé aller au mérite, pas au quota, alors s'il n'y a pas de diversité au sommet de la pyramide, c'est parce que ceux qui n'y ont pas accédé ne le méritaient pas.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      Quels clients ?
      "Les clients sont de plus en plus attentifs à voir leurs fournisseurs, y compris les cabinets d’avocats, s’aligner sur des enjeux tels que la diversité."


      Si j'étais client, je fuirais comme la peste les cabinets qui se pètent les bretelles sur la diversité. Je craindrais que mes dossiers soient mis dans les mains d'un avocat qui est là pour des raisons de diversité, et non pour ses compétences.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      Avocat
      Si il n'y a pas de diversité au sommet, ce n'est pas une question de mérite mais bien de privilèges et plafond de verre pour les minorités. Le fait que ce soit toujours le même profil de personnes au pouvoir n'est pas uniquement une question de compétences. Le nier est faire preuve d'ignorance, consciente ou non, et de supériorité infondée basée sur des stéréotypes et préjugés.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      Avocat
      Donc un avocat recruté pour sa diversité est forcément incompétent? Quel beau préjugé.

      Une personne peut être recrutée pour pallier un manque de diversité et avoir les compétences requises voir bien plus. Je ne vous apprend rien qu'un CV au nom de Tremblay aura plus de chances d'une entrevue que le même CV au nom de Diallo. Me Tremblay est-il plus compétent que Me Diallo? Non. Mais les préjugés négatifs sont eux toujours aussi présents.

    • Avocat
      Avocat
      il y a un an
      Faux
      «Donc un avocat recruté pour sa diversité est forcément incompétent? Quel beau préjugé.»

      Absolument pas, mais l'ironie de ces mesures pro-diversité peut justement amener à douter de la qualité du CV de celui qui porte un nom «ethnique».

      Il y a 20 ans, si un avocat disait à son client que son dossier serait piloté par Me Hernandez ou Al-Wahdi ou peu importe, le client avait la quasi-certitude que ce jeune avocat était là au mérite. Plus maintenant. Et c'est un gros problème.

      Pour ma part je me fous du nom de famille. S'il est compétant, ça n'a aucun impact. Je l'engage.

    • Pirlouit
      Pirlouit
      il y a un an
      Évidence
      Pas forcément mais de toute évidence ils seront statistiquement moins compétents puisqu'ils sont d'abord engagé sur la base de la "diversité"

    • Pirlouit
      Pirlouit
      il y a un an
      Nier
      Bien essayé de jouer sur le sentiment de culpabilité mais je vais le nier pareil et c'est évident que si des gens sont recrutés principalement pour leur couleur de peau ou autres attributs du genre, il y en a une grande partie qui n'arriveront pas au sommet simplement parce que qu'ils n'auront pas les compétences.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a un an
      Bon bon bon
      La plupart des grands bureaux "se pètent les bretelles sur la diversité" afin d'attirer des clients. Insinuez-vous que, si vous étiez un client, vous fuiriez ces bureaux comme la peste même s'ils répondent par ailleurs à vos besoin ? J'imagine que non. C'est facile de déchirer sa chemise sur Internet. La vraie vie est un peu plus compliquée.

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Avis aux bons avocats "issus de la diversité"
    Dans les grands cabinets, les bons avocats "issus de la diversité" risquent d'avoir la vie dure.

    Il suffira qu'un toccard "issu de la diversité" fasse une grosse gaffe, parce qu'il n'avait pas les compétences pour être là où il était, pour qu'ensuite le moindre geste des autres avocats "issus de la diversité" soit scruté à la loupe. Ces bons avocats, qui auparavant n'avaient jamais joué la "black card", risquent de se retrouver sur le cul.

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Avocat
    Et les autres "toccard" non issus de la diversité, on en parle?

    Regardez l'individu et ses compétences au lieu de voir la représentation d'une communauté entière. Ce serait un bon premier pas.

  4. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Et les autres "toccard" non issus de la diversité
    "Et les autres "toccard" non issus de la diversité, on en parle?"


    Bien sûr !

    Ces toccards risquent de passer sous le radar plus longtemps qu'auparavant, parce que des toccards "racisés" d'un niveau équivalent (ou d'un niveau inférieur) auront été promus pour répondre à des commandes politiques, ce qui attirera nécessairement une attention accrue sur ces derniers.

    En somme, les toccards "racisés" vont l'avoir dans l'cul: à incompétences égales, ils se feront virer plus rapidement que les incompétents de souche!

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a un an
    Tu vois
    @ Jacques B. tu n'es pas le seul à tout savoir

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires