Nouvelles

Deux nouveaux Super plaideurs

Main image

Marie-ève Buisson

2023-10-05 15:00:00

Deux grands avocats viennent de faire leur entrée dans le temple des super plaideurs nord-américains. Droit-inc a parlé à l’un d’entre eux…

Me Audrey Boctor à droite et Me Yves Martineau à gauche. Source: LinkedIn
Me Audrey Boctor à droite et Me Yves Martineau à gauche. Source: LinkedIn
Le samedi 23 septembre dernier, Mes Audrey Boctor et Yves Martineau ont rejoint officiellement les rangs des meilleurs avocats plaidants du Canada et des États-Unis. Lors de la cérémonie officielle qui s’est déroulée à San Diego, en Californie, ils ont accepté leur nomination en tant que Fellow de l’American College of Trial Lawyers (ACTL).

Fondé en 1950, l'ACTL est composé des meilleurs avocats plaidants des États-Unis, du Canada et de Porto Rico.

« Le titre de fellow du Collège est accordé, sur invitation uniquement et après une enquête approfondie, à des avocats expérimentés de divers horizons qui maîtrisent l'art de la plaidoirie et dont la carrière professionnelle a été marquée par les normes les plus élevées en matière de déontologie, de professionnalisme, de civilité et de collégialité ».

Me Audrey Boctor à droite et Me Yves Martineau à gauche. Source: LinkedIn
Me Audrey Boctor à droite et Me Yves Martineau à gauche. Source: LinkedIn
Membre du Barreau du Québec depuis 1992, Me Martineau pratique en litige, en droit des affaires et en droit international. Il est actuellement associé au sein du groupe de litige et de règlement des différends chez Stikeman Elliott.

Tout au long de sa pratique, Me Martineau a développé une expérience particulière en matière de recours collectif en défendant principalement des fabricants, des institutions bancaires et des entreprises de télécommunications.

Il a plaidé devant les tribunaux civils du Québec et devant la Cour suprême du Canada.

Me Audrey Boctor à droite et Me Yves Martineau à gauche. Source: LinkedIn
Me Audrey Boctor à droite et Me Yves Martineau à gauche. Source: LinkedIn
Me Audrey Boctor est membre du Barreau du Québec depuis 2010. Elle est associée en litige chez IMK depuis plus de 13 ans. En 2020, elle a été classée parmi les 25 avocats les plus influents par le Canadian Lawyer Magazine et a été nommée Femme de l’année lors des Canadian Law Awards.

Ancienne auxiliaire juridique de la juge en chef Beverley McLachlin, elle est également ancienne présidente de l'Association du Barreau canadien, division du Québec. Elle a aussi enseigné la procédure civile aux facultés de droit de l'Université de Montréal et de McGill.

Être Fellow, ce n’est pas rien… Avez-vous été surprise d’avoir été nommée à l’ACTL?

Quand j’ai reçu l’appel, j’ai été très surprise, émue et choyée. Comme vous le savez, le processus de nomination est très confidentiel. Je ne m’y attendais pas du tout!

Je me réjouis de me joindre à un groupe de personnes qui est dédié à la mission première de l’American College… L’amélioration de la profession et l’accès à la justice. Ce sont des valeurs qui me rejoignent beaucoup.

Connaissiez-vous déjà l’ACTL?

Je connaissais déjà l'ACTL puisque plusieurs avocats de chez IMK ont aussi été nommés Fellow. Je pense à Mes Colin Irving, Doug Mitchell, Peter Kalichman et Pierre Bienvenu. Je savais que c’était une belle reconnaissance pour célébrer tout ce qu’un avocat a accompli dans sa carrière. J’étais très émue de me joindre à eux.

Comment avez-vous trouvé la soirée?

Nous étions environ 550 personnes. Il y avait plusieurs conférences… C’était vraiment l’occasion de rencontrer de nouveaux avocats d’un peu partout en Amérique du Nord, de se faire des contacts. J’ai adoré cette fin de semaine qui était dédiée aux avocats.

Cette nomination va-t-elle vous permettre d’envisager d’autres avenues pour votre pratique? De l’amener plus loin?

Je préfère ne pas répondre à cette question.

Maintenant, j'aimerais savoir… Comment peut-on se démarquer en litige? En gagnant?

Je ne dirais pas que c’est en gagnant. Je pense qu’on peut se démarquer en ayant une qualité de travail et en gardant des relations saines et courtoises avec nos collègues et nos adversaires.

Quelles sont les compétences requises pour être bon en litige?

On doit tout d’abord être bien préparé. Il faut connaître son dossier mieux que quiconque. Il faut aussi être capable de reconnaître nos points forts et nos points faibles. Je dirais finalement qu’on doit traiter tout le monde avec respect.

Vos bons coups dans votre carrière?

Je préfère ne pas répondre à cette question.

Avez-vous des conseils pour les avocats qui débutent en litige?

Je pense qu’il est important de développer son propre style et d’être fidèle à soi-même. Je dirais aussi qu’il faut saisir toutes les occasions qui nous sont présentées afin d’en apprendre plus sur le métier.
4779

2 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 mois
    Bravo, Me Boctor
    Être nommée Fellow de l’American College of Trial Lawyers après moins de 13 ans de pratique, c'est phénoménal! Peut-être même un record.

    Bravo, Me Boctor! Vous - votre professionnalisme et vos valeurs - faites honneur à la profession et au Barreau du Québec.

  2. Charles Dupuis ll.l.
    Charles Dupuis ll.l.
    il y a 6 mois
    avocat
    Encore une fois, votre publication semble se complaire à ne faire que l'apogée des autoproclamées "grandes études" légales, comme si les avocat(e)s qui n'en feraient pas ( Oh honte à ces derniers) partie de ce club dit sélect n'auraient jamais le mérite d'être reconnu pour la qualité de leur travail... À bon entendeur...

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires