Nouvelles

Un règlement de 78 millions $

Main image

Sonia Semere

2023-07-11 11:15:00

Plusieurs fabricants de pièces automobiles devront payer 78 millions de dollars à la suite d’une entente survenue dans le cadre d’actions collectives. Les avocats sont ?

Mes Karim Diallo, Linda J. Visser, Jean-Marc Leclerc et David Jones. Sources: Siskinds LPP, Sotos LPP et Camp Fiorante Matthews Mogerman LPP
Mes Karim Diallo, Linda J. Visser, Jean-Marc Leclerc et David Jones. Sources: Siskinds LPP, Sotos LPP et Camp Fiorante Matthews Mogerman LPP
Un total de 23 actions collectives en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec contre des fabricants de pièces automobiles vient de se conclure grâce à une entente de règlement.

La poursuite alléguait que des fabricants s’étaient entendus pour fixer de manière illégale le prix de près d’une trentaine de pièces installées dans les véhicules neufs.

Parmi les cabinets ayant agi dans ces actions collectives figure le cabinet québécois Siskinds Desmeules représenté par Me Karim Diallo.

« Les actions collectives sur les pièces d'automobiles sont une entreprise d'envergure et nous sommes fiers d'avoir récupéré une somme importante pour les consommateurs et les entreprises canadiennes », a déclaré l’avocat dans un communiqué de presse.

Les autres avocats sont Me Linda J. Visser de Siskinds LPP, Me Jean-Marc Leclerc de Sotos LPP et Me David Jones de Camp Fiorante Matthews Mogerman LPP.

Les fabricants de pièces vont ainsi devoir verser un peu plus de 78 millions de dollars en indemnités aux personnes et aux entreprises qui ont acheté ou loué un véhicule neuf entre le 1er juillet 1998 et le 30 septembre 2016.

On retrouve dans les marques concernées Aston Martin, BMW/Mini Cooper, Honda/Acura, Toyota/Lexus ou encore Mazda.

Les demandes devront être déposées avant le 30 octobre prochain.
2718

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires