Nouvelles

Le Barreau de Montréal condamne l’attaque en Israël, des avocates se dissocient

Main image

Didier Bert

2023-10-12 15:00:00

La condamnation publique par le Barreau de Montréal des actes de terrorisme perpétrés en Israël ne passe pas auprès de deux avocates, qui affichent leur désaccord.

11873

15 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 mois
    Le bâtonnier de Montréal gesticule avec son rayon paralysant !
    "L'antisémitisme n'a pas sa place dans notre société et nous devons dénoncer ces actes sans équivoque."



    C'est Jean-Luc Mélanchon, gauchiste criticable à bien des égards, et chef d'un parti pompeusement nommé La France Insoumise, qui a le mieux décrit ce moyen d'intimidation, en le décrivant comme un rayon paralysant dirigé contre quiquonque oserait tenir un discours critique à l'endroit des politiques israéliennes, ou soutenant les palestiniens.

    Brandir ce rayon paralysant moins d'un mois après que le parlement canadien ait applaudi un vrai nazi, et le faire dans une province où les sentiments souverainistes québécoisent sont régulièrement assimilées à du nazisme, est le summum de la grossierté politique. Fallait oser, comme dirait l'autre, et il s'en est rapidement trouvé un pour le faire!

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 mois
      Moment propice
      Parler d'intimidation parce qu'on n'ose pas critiquer Israel en ce moment alors que des photos de bebes brules ou massacres defilent partout dans le monde releve aussi en soi d'une absolue grossierete. Il serait simplement opportun de trouver le moment propice pour remettre en question des politiques dites sionistes ou ayant pour effet de nier les droits fondamentaux des palestiniens. Le mieux pour ces critiques aurait ete d'attendre et de se taire temporairement et s'en tenir a denoncer l'evidente cruaute du Hamas. Le Batonnier est donc en droit de denoncer vivement la situation courante.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 mois
      Moment propice?
      Parler d'intimidation parce qu'on n'ose pas critiquer Israel en ce moment alors que des photos de bebes brules ou massacres defilent partout dans le monde releve aussi en soi d'une absolue grossierete. Il serait simplement opportun de trouver le moment propice pour remettre en question des politiques dites sionistes ou ayant pour effet de nier les droits fondamentaux des palestiniens. Le mieux pour ces critiques aurait ete d'attendre et de se taire temporairement et s'en tenir a denoncer l'evidente cruaute du Hamas. Le Batonnier est donc en droit de denoncer vivement la situation courante.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 mois
      Au Québec, le Palestinien c'est moi!
      "Le mieux pour ces critiques aurait ete d'attendre et de se taire temporairement..."


      Il faudrait donc se taire au moment où Tsahal est en train de raser Gaza, en plus de devoir se taire le reste du temps, lorsque l'armée Israéliene tue à petit feu toute une population?

      Au Québec, l'équivalent du Palestinien est le souverainiste francophone de souche, auquel le premier ministre du Canada dit sans aucun complexe qu'il n'a pas sa place ici, avec l'appui des lobbies sionistes qui voudraient "aplanir" Gaza (comme l'a dit si subtilement le sénateur républicain Lindsey Graham), et qui ne se gênent pas pour traiter les souverainistes de Nazis.

      Alors non, je n'attendrais pas pour critiquer, car chaque jour de plus rapproche du jour où il risque d'être trop tard!

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 mois
    Mais où va le droit ?
    Est-ce réellement une « revue de droit » ou QC-Scoop du milieu juridique ?

    C'est extrêmement gênant comme contenu à publier. D'ailleurs, on y repassera pour classifier cela comme du contenu journalisitique rigoureux. Une simple recherche sur les réseaux sociaux indique qu'il y a une différence importante entre les réactions à cette publication en fonction du réseau social, LinkedIn ne permettant pas d'indiquer son mécontentement, alors que c'est le cas pour Facebook. Ce manque de rigueur flagrant est une vraie honte.

    Comme je l'ai indiqué plus haut : gênant.

  3. Zoro
    Rêvasserie
    Elle/She/Her ne fait pas la différence entre des victimes d'une guerre et filmer/violer/assassiner des civils.

  4. Persona non grata
    Persona non grata
    il y a 6 mois
    Habilitation inexistante
    Le Barreau de Montréal, vassal du Barreau du Québec, n'a aucune habilitation statutaire pour jouer aux pundits de droit international. Même s'il avait raison sur la question israélienne, il devrait fermer sa grande trappe et se concentrer sur ses habituels cocktails et autres get-togethers.

  5. Caroline
    Caroline
    il y a 6 mois
    100% en accord avec ces consœurs
    Les actes dénoncés sont effectivement ignobles. Notre position à titre de juristes impose néanmoins de ne pas faire abstraction des exactions commises à répétition par un État-voyou en matière de droits humaines et de droit international, et des prochaines qui s’annoncent de toute évidence. Le communiqué du Barreau de Montréal était mal avisé dans les circonstances.

  6. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 mois
    Absolument d'accord avec mes consoeurs
    Droit Inc. devrait revoir ce titre qui sous-tend que ces avocates ne condamnent pas les atrocités vécues par les civils israéliens en fin de semaine. Demander un traitement égal des palestinien.nes et une condamnation tout aussi importante pour les atrocités vécues les 70 dernières années n'est pas choquant et en tant que représentant de tous les membres du Barreau de Montréal, Me Ettedgui aurait dû être impartial dans ses propos. Mais bien sûr ce n'est pas le cas lorsque la souffrance des palestinien.nes causés par l'état israélien est continuellement effacée et minimisée, et les palestinien.nes eux-mêmes deshumanisé.es. Pour des membres d'un Barreau dans un état de droit, nous semblons collectivement oublier que l'Israel est en violation de la loi internationale et que cette retaliation envers les civils de Gaza est illégale (en plus d'être absolument immorale). Où est la condamnation de la part du Barreau de Montréal à cet égard?

  7. Matt
    capitalisme woke
    Le capitalisme woke en pleine action!

  8. wow
    wow
    Wow, I knew there is a lot of liberals and progressives (like me) among memners of the Bar.
    But the latent, covert and overt antis-semitism here, masquerating as anti-zionism (which by the way, is anti-semitism as well, since it denies the rights of Jews to a homeland), when thousands of civlians were INTENTIONALLY raped, beheaded and burned alive, is shocking.
    Is that really all you have to say? "état voyou" etc?
    Disgusting.
    Today, by saying this, you are on the side of the terrorists.
    Read Andrew COyne in the Globe today.
    Palestinans have full autonomy to (at least) elect their own government, build infrastructure, and do whatever else they want. They chose to elect Hamas, a terrorist organization whose stated purpose, in its constitution, is genocide and destruction of any jewish state or presence in israel.
    "FRom the River to the Sea" is a genocidal creed. And you support it, becasue you are so ignorant about the true issues, that you resort to your reflexive anti-semitic incliinations. and i don't use it lightly.
    TO say whay you say today, can only come from a place of hatred of jews, coupled with ignorance. Why don'T you read on the topic.

    israel is warning civilians to leave certain areas, and Hamas is begging them to stay.
    Did you see the videos of indiscrimnate shooting at the festival? the women who were sodomized? the burned babies? maybe you did, but you don't care, because your default positio is "état voyou"
    You would never tolerate your family getting burned and raped. you would never tolerate indiscriminate targeting of civilians.
    One side deliberately targets civilians, the other does everything in its power--at the expense of their own lives--to limit or avoid civilian casualties.
    i can maybe understand how prior situations led to the usual reflexive "what aboutisms" and "both sidism", and the "oh its complex" reflexes.
    But today, you have betrayed your total disregards for humanity. In 1939, i have no doubt in my mind you woud be on the side of the naziez. In 2001, i have no doubt you would be o nthe side of Al Qaeda.
    If this hurts you, then ask yourself: why I am I on the side of people who refuse to elect a normal government, to recognize the right of a certain people to even exist, who refuse to talk or negotiate, who declare in their constitution that they want to commit genocide? there is only one answer.

    Why are jewish schools half empty today? why did they stab a teacher in France? why are synagogues 3000 miles away being targeted? why do we hear "death to jews" and "from the River to the sea" on US campuses. Beacuase of anti-occupation? no. there is only one answer.
    and today, you were unmasked.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 mois
      "Wow" is word that resonates, in an echo chamber
      "antis-semitism here, masquerating as anti-zionism (which by the way, is anti-semitism as well, since it denies the rights of Jews to a homeland)"

      Un peuple a-t-il le droit à un pays au prix d'expulser un autre peuple de chez lui? Les Palestiniens vivaient là depuis des millénaires, en bonne entente avec les juifs locaux (ainsi que les chrétiens), jusqu'à ce que les sionistes européems débarquent.


      Is that really all you have to say? "état voyou" etc?
      Ce mot résume bien les choses, mais on peut en beurer plus épais si vous voulez. De nombreuses voix critiques le font, même en Israel.


      Today, by saying this, you are on the side of the terrorists.

      On dirait du George H.W. Bush, version 2001 ("You're either with us, or with the terrorists").


      Read Andrew COyne in the Globe today.

      Faites mieux, en vous renseignant à la sourece: Netanyahu promettant qu'il n'y aurait jamais d'état Palestinien tant qu'il serait au pouvoir.


      you resort to your reflexive anti-semitic incliinations. and i don't use it lightly.

      La cassette de l'accusatin d'antisémitisme, ça ne marche plus. Usée jusqu'à la corde. Les sionistes ont brisé leur arme de chantage préférée, à force À force d'accuser tout le monde et sa soeur d'être antisémite.


      Why don'T you read on the topic.

      Peut-être a-t-il lu autre chose que de la propagande sioniste? Norman Finkelstein, par exemple.


      israel is warning civilians to leave certain areas, and Hamas is begging them to stay.

      Pour aller où? Je n'ai pas entendu le Hamas supplier ses habitant de rester. Par contre j'ai entendu l'Égypte dire qu'elle n'ouvrirait pas sa frontière avec Gaza.


      Did you see the videos of indiscrimnate shooting at the festival? the women who were sodomized? the burned babies? maybe you did, but you don't care, because your default positio is "état voyou"

      La prudence la plus élémentaire, en pleine guerre de l'information, est de ne pas prendre les images envoyées par les Israéliens pour de l'argent comptant. Les autorités américaines viennent d'ailleurs de rétro-pédaler, au sujet des prétendues images que Joe Biden disait avoir vues.

      You would never tolerate your family getting burned and raped. you would never tolerate indiscriminate targeting of civilians.

      Je n'irai jamais m'installer à quelques kilomètre d'un camp de concentration, en me disant que ça ne pètera jamais.


      One side deliberately targets civilians, the other does everything in its powerat the expense of their own livesto limit or avoid civilian casualties.

      Ce discours ne peut plus fonctionner depuis l'apparition de youtube et des réseaux sociaux. Tout le monde peut voir des militaires israéliens se faire des palestiniens. On peut voir des civils aussi, et pas juste contre des palestiniens. Avez-vous vu il y a 2 semaines ces juifs orthodoxes qui crachaient sur des chrétiens? ça paraissait tellement mal que Netanyahu a promis aux occidentaux d'y voir.


      But today, you have betrayed your total disregards for humanity. In 1939, i have no doubt in my mind you woud be on the side of the naziez.

      Pourquoi ne pas supposer qu'en 1939 il auraitt fait comme un choix honorable, comme la majorité des canadiens français de l'époque? (et là dedans j'inclus le choix d'aller se cacher dans la shed, afin de pas aller mourir pour l'exploiteur anglais).


      In 2001, i have no doubt you would be o nthe side of Al Qaeda.

      Si ma mémoire est bonne, ce sont des israéliens qui se sont fait pogner la journée du 11 septembre 2001, en train de danser devant les ruines fumante des tours jumelles.


      If this hurts you, ...

      Non, votre propos ne me heurte pas. Pas pantoute!


      Why are jewish schools half empty today?

      Parce que tout le monde est devenu peureux aujourd'hui, à propos de tout et n'importe quoi. C'est la même chose chez les québécois de souche. Ils ont beau être néés au pays de Gilles Vigneault, maintenant dès qu'il fait -3 degrés celcius avec un peu de pluie verglaçante, on ferme des écoles.


      why did they stab a teacher in France?

      Parce qu'il y a en France trop de mauvaise (im)migration, comme ici d'ailleurs (également au Royaume Unis, en Suède, en Allemagne, allouette...)


      why are synagogues 3000 miles away being targeted?

      Je vous invite à faire des statistiques sur les attaques de synagogues, maisons, et commerces qui appartiennent des juifs, et qui ont été commis par des juifs.


      why do we hear "death to jews"
      Demandez aux palestiniens qui se font massacrer depuis bien avant 1948.


      and "from the River to the sea" on US campuses.

      Pour donner la réplique à l'ex général Effi Eitam, devenu chef d'un parti politique en Israel, et qui disait en 2002:
      « Nous sommes seuls au monde à entretenir un dialogue avec Dieu en tant que peuple. Un État réellement juif aura pour fondement le territoire, de la mer au Jourdain, qui constitue l’espace vital du peuple juif. » (Pour la référence exacte, voir le livre d'un autre Finkelstein (Israel), "La Bible dévoilée").

      L' "espace vital", concept cher à Adolph, récupéré par un chef de parti politique Israélien. ça ne s'invente pas !

    • Tazi
      Meryem
      Since 2007, Israel has imposed an air, land and sea blockade on the Gaza Strip collectively punishing its entire population.
      In June, Amnesty International published its investigation into the May 2023 offensive on the Gaza strip, finding that Israel had unlawfully destroyed Palestinian homes, often without military necessity in what amounts to a form of collective punishment against the civilian population.
      In its February 2022 report, Amnesty International set out how Israeli forces have committed in Gaza (as well as in West Bank and Israel) acts prohibited by the Rome Statute and Apartheid Convention, as part of a widespread and systematic attack against the civilian population with aim of maintaining a system of oppression and domination over Palestinians, thereby constituting the crime against humanity of apartheid.

      Israeli authorities continued to refuse to cooperate with the investigation by the ICC Office of the Prosecutor, despite a 2021 decision by the ICC to initiate an investigation into the situation in Palestine. The authorities also failed to adequately investigate violations and crimes under international law.
      Freedom of movement
      In the West Bank, 175 permanent checkpoints and other roadblocks, as well as scores of temporary irregular barriers and a draconian permit regime, supported by a repressive biometric surveillance system, continued to control and fragment Palestinian communities.
      In October, Israeli authorities placed additional restrictions on freedom of movement in the occupied West Bank reportedly in response to Palestinian attacks on Israeli soldiers and civilians, through sweeping and arbitrary closures that severely disrupted everyday life and amounted to unlawful collective punishment. In April, the Israeli army closed checkpoints into Jenin in a move that appeared designed to stifle Jenin’s businesses and trade with Palestinian citizens of Israel. In October, Israeli forces re-imposed a closure on Jenin and closed off Nablus for three weeks, and Shufat refugee camp in occupied East Jerusalem for over a week, gravely affecting the freedom of movement of hundreds of thousands of Palestinian civilians living in those areas and restricting access to medical aid and other essential services.
      According to COGAT, a unit of the defence ministry, Israel revoked the permits to work in Israel of 2,500 Palestinians as a means of collective punishment.
      A new procedure issued by the Israeli military authorities came into effect in October, restricting the ability of foreign passport holders to live with their Palestinian spouses in the West Bank by limiting their visas to a maximum of six months, requiring couples to request permanent residency status in the West Bank, which is subject to Israeli approval.
      In Gaza, the illegal Israeli blockade entered its 16th year. According to Gaza-based human rights organization Al-Mezan, nine patients, including three children, died while waiting for Israeli permits to receive life-saving treatment outside of the Gaza Strip, amid a complex bureaucratic entanglement between Israel, the Palestinian Authority and the Hamas administration.
      The only power plant in Gaza was forced to shut for two days in August because of a week-long Israeli closure of all crossings, which prevented the delivery of fuel.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 mois
      Et pendant ce temps à Montréal, Lauren Wise est abritée par le silence médiatique
      Le Journal de Montréal parle de l'histoire d'un gars qui s'est fait arrêter en Ohio pour avoir proféré des insultes devant deux maisons habités par des juifs, mais c'est le silence radio au sujet d'Imane Najar, d'origine tunisienne, qui s'est faire dire par l'auteure Lauren Wise qu'elle devrait être violée et trainée dans la rue devant ses enfants, pour avoir roulé à Montréal avec un drapeau palestinien sur sa voiture.

      Seul CultMtl, sous la plume se Matthew Renfrew, parle de cette histoire, avec en bonus une photo présentée comme une geste de rage au volant imputé à Lauren Wise.

      La "tolérance zéro" annoncée semble sont devenir un deux poids deux mesures assaisonné de silence médiatique dans les médias de masse.


      https://www.youtube.com/watch?v=142pF-Pq-Uw

      https://cultmtl.com/2023/10/montreal-author-in-road-rage-incident-over-palestinian-flag/

      https://www.journaldemontreal.com/2023/10/18/video-un-trentenaire-arrete-pour-avoir-insulte-une-famille-juive-via-leur-camera-de-sonnette

  9. un lecteur
    un lecteur
    il y a 6 mois
    Soyons nuancés!
    Condamner la violence est la moindre des choses, particulièrement lorsqu'elle implique des femmes et enfants sans défense.

    Le Barreau de Montréal n'avait pas à faire la genèse de ce conflit dont les polarités historiques nous indiquent à quel point il faut éviter de présumer des intentions des uns et des autres et surtout, d'éviter des accusations incendiaires.

    Les atrocités commises le week-end dernier ne relègue pas aux oubliettes les souffrances des Palestiniens. Toutefois cette souffrance ne saurait justifier les actes barbares auxquels se seraient livrés les tenants du Hamas et quant à moi, soutenir la population Palestinienne est une chose. Soutenir le Hamas en est une toute autre.

    Les souffrances ne feront que perdurer si nous ne parvenons pas à nuancer nos propos.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires