Bastarache

Le processus de nomination des juges doit être modifié, selon Bastarache

Main image

Agence Qmi

2011-01-20 05:00:00

Reconnaissant que le processus de sélection et de nomination des juges au Québec est perméable aux influences de toutes sortes, le commissaire Michel Bastarache recommande un chambardement.

« L'allégeance politique des candidats ou le fait de connaître des représentants du parti politique au pouvoir peut entrer en ligne de comte », indique l'ex-juge de la Cour suprême, dans son rapport rendu public mercredi.

« Il est temps de revoir le processus », croit-il, et c'est à la lumière de cette conclusion qu'il a formulé pas moins de 46 recommandations au gouvernement.

Selon M. Bastarache, la démarche menant à la nomination d'un juge doit être inscrite dans une loi, de manière à mieux définir le rôle du ministre de la Justice dans ce processus, qui devrait d'ailleurs « motiver » les candidatures qu'il propose à ses collègues ministres.

Représentant du public

À l'heure actuelle, les représentants du public, qui prennent part au processus de sélection des juges, sont choisis à la bonne franquette.

Au nom d'une plus grande transparence et d'une « meilleure représentativité » des membres provenant du public, l'ex-juge suggère la création d'un comité de sélection permanent des personnes aptes à être nommées juges.

Chaque poste de juge à combler devrait donner lieu à un processus de sélection, soutient Michel Bastarache. « Pour chacun des postes à combler, une formation de sept personnes choisies parmi les trente membres (nommés pour trois ans) du comité de sélection serait constituée ».

Un secrétariat permanent à la sélection et à la nomination des juges devrait également voir le jour pour administrer le travail des comités permanents, croit le commissaire. Ce secrétariat devrait rendre des comptes à l'Assemblée nationale, renchérit-il.
2901

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires