Nouvelles

Fournier très déçu

Main image

Agence Qmi

2011-06-01 12:15:00

Le ministre de la Justice du Québec, Jean-Marc Fournier, a dit comprendre la « surprise totale des Québécois » concernant la libération de 31 présumés Hells Angels hier mais s'est également déclaré « déçu »...

Le ministre de la justice en désaccord avec la décision du juge Brunton
Le ministre de la justice en désaccord avec la décision du juge Brunton
Dans une brève déclaration, le ministre a exprimé sa « grande déception » et son « désaccord » par rapport à ce jugement.

Hier, les poursuites contre 31 des 155 membres présumés des Hells Angels arrêtés dans le cadre de l'opération SharQc ont été interrompues à la suite de la décision d’un juge de la Cour supérieure. Aucun d’eux ne faisait face à des accusations de meurtre ou de complot pour meurtre.

Le juge James Brunton a ainsi décidé d'ordonner l'arrêt des procédures sur tous les chefs d'accusation de drogue et de gangstérisme. M. Brunton a jugé que le délai d'attente avant que les accusés subissent leur procès était trop long. C’est pourquoi il a choisi de libérer les 31 accusés.

Le ministre Fournier a refusé de commenter davantage parce que le directeur des poursuites pénales a interjeté appel de cette décision.

Le directeur des poursuites pénales, Louis Dionne,devrait livrer un commentaire aujourd'hui en fin de matinée.
6184

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires