Nouvelles

En 2012, vous gagnez moins...

Main image

Céline Gobert

2012-07-10 15:00:00

Il semblerait bien que l’environnement économique actuel ait un impact direct sur les salaires des avocats canadiens, selon les résultats du sondage annuel du Canadian Lawyer. Salaires médians ? Embauches ? Voici les chiffres.

Les salaires médians des nouveaux avocats sont en chute libre.

En effet, avec ses 72 500 $ de gagnés, l’avocat en première année de pratique subit une perte de salaire de 3 500 $ par rapport à l’an dernier.

Même chose à l’interne : le salaire médian de l’avocat qui débute est de 77 500 $, soit 7 500 $ de moins que l’année dernière.

Les salaires sont en chute libre: moins 3500$ par rapport à l'an passé
Les salaires sont en chute libre: moins 3500$ par rapport à l'an passé
Sans vouloir vous miner le moral, indiquons par ailleurs que seulement 45% des cabinets envisagent une augmentation des salaires de leurs avocats en 2013.

En revanche, 77% des départements juridiques des entreprises déclarent vouloir booster les bénéfices de leurs conseillers juridiques.

Paradoxalement, 15% des sondés ont déclaré que certains de leurs associés gagnaient plus de 450 000 $ par année. En comparaison, ils n’étaient que 10% l’année dernière.

Embauches

Côté embauche, ils sont 45% à prévoir le recrutement de plus d’avocats dans l’année qui vient, 53% prévoient de garder le même nombre d’avocats, et seulement 2% envisagent de réduire leurs effectifs.

Les embauches des stagiaires sont également à la hausse.

Si les salaires n’augmentent pas, il y a tout de même du travail. Une bonne nouvelle.

En outre, le sondage indique que le mérite (à 44%) demeure la méthode de rémunération la plus répandue pour les partenaires.

Dix sept pour-cent fonctionnent selon un principe de rémunération à parts égales, 4% sur la base de l’ancienneté (lockstep), et 35% utilisent d’autres méthodes.

Objectifs et bonus

Seulement 30% des sondés ont déclaré avoir fixé un objectif annuel d’heures facturables aux associés, 10% accordent un bonus à ceux qui y parviennent, et 4% appliquent une pénalité à ceux qui n’y parviennent pas.

C’est un peu différent pour les avocats (non associés) : 44% des cabinets leur ont fixé des objectifs d’heures facturables, 33% leur versent un bonus en cas de réussite, et 5% les sanctionnent dans le cas contraire.

Près de deux cabinets sur cinq (38%) ont des objectifs précis côté facturation annuelle. 45% attendent de leurs avocats qu’ils facturent entre 200 000 et 300 000 $.

La moitié (49%) des cabinets ont distribué des bonus aux avocats en 2011, une baisse de 67% en deux ans. Et 55% de ceux qui ont reçu les primes, indiquent qu’elles étaient discrétionnaires.

Conseillers juridiques

L’étude indique que les départements juridiques ont vu leurs budgets réduits cette année.

En moyenne en 2012, leurs dépenses étaient à 30% inférieures à 500 000 $. Également 30% se situaient entre 500 000 et 1 million de $. Et 40% au-dessus du million de dollars.

Les départements juridiques ont réduit leurs budgets de 30% en moyenne
Les départements juridiques ont réduit leurs budgets de 30% en moyenne
Le salaire médian pour un conseiller juridique est de 77 500 $, le plus élevé étant 100 000 $, le plus bas 55 000 $.

Si la majorité des sondés s’accorde à dire que les salaires augmenteront en 2013, les résultats indiquent clairement qu’ils ne cessent de baisser depuis une dizaine d’années.

Néanmoins, il y a des avantages notables selon les sondés.

De plus, 95% d’entre eux indiquent que leurs compagnies leur offrent de multiples avantages et prestations ; 65% de façon indirecte via des ateliers de développement professionnel ou des adhésions à des clubs de sport, tandis que 70% possèdent également un fonds de pension pour avocats.

Il semblerait que vous soyez davantage susceptibles de recevoir un bonus si vous travaillez à l’interne.

Les entreprises sont 62% à accorder une prime à leurs avocats en 2011, dont 53% sur la base d’un pourcentage du salaire.

Géographie

À noter que 85% des sondés se sont identifiés comme des cabinets ou entreprises régionales.

Les autres, en tant que cabinets ou entreprises nationales; 66% emploient de 1 à 9 avocats, 23% de 10 à 49 avocats, le reste ont plus de 50 avocats.

Elles sont 48% à être basées en Ontario, 24% en Colombie-Britannique, 17% en Alberta, 13% au Québec, 8% en Nouvelle-Écosse. Le reste étant situé dans les autres territoires et provinces.

Pour lire tous les résultats, cliquez ici.

4949

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires