La Commission examine des contrats de M. Borsellino

Main image

La Presse Canadienne

2013-02-06 10:50:00

Giuseppe Borsellino, président de Construction Garnier, poursuit son témoignage devant la Commission Charbonneau, mercredi, alors qu'elle s'attarde à des appels d'offres qu'il avait remportés et qui avaient été ensuite annulés.

Simon Tremblay cherche à démontrer qu'il y a d'autres raisons pour lesquelles ces appels d'offres ont été annulés
Simon Tremblay cherche à démontrer qu'il y a d'autres raisons pour lesquelles ces appels d'offres ont été annulés
M. Borsellino avait soutenu, la veille, que s'il avait invité le directeur de la réalisation des travaux à la Ville de Montréal, Robert Marcil, en voyage en Italie, en octobre 2008, c'était parce que ses relations avec la Ville n'étaient pas bonnes et qu'il voulait ainsi les améliorer. Il a ajouté que plusieurs appels d'offres avaient été annulés avant et qu'il voulait corriger la situation en nouant une meilleure relation avec M. Marcil.

Le procureur de la commission, Me Simon Tremblay, cherche à démontrer, par ses questions, mercredi matin, qu'il y a d'autres raisons pour lesquelles ces appels d'offres ont été annulés et qu'il n'y avait donc pas de mauvaise relation entre Construction Garnier et la Ville de Montréal.

Pour un projet de pataugeoire en 2004, par exemple, la soumission de Construction Garnier a été jugée non conforme. Dans un autre cas, le projet a été reporté à l'été.

À la demande de la commission, M. Borsellino a aussi déposé un tableau des contrats obtenus par Construction Garnier à la Ville de Montréal et qui démontre que ses affaires fonctionnaient plutôt bien à partir des années 2000.
4082

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires