Comment pratiquer en solo

Le groupement nominal: quels avantages?

Main image

Emilie Therrien

2013-11-05 13:15:00

Bureau à domicile ou location dans le cadre d’une société de dépense, quelle est la meilleure option pour pratiquer à son compte? Une avocate vous partage son expérience en groupement nominal...

Émilie Therrien est avocate dans une société nominale et pratique dans plusieurs domaines de droit.
Émilie Therrien est avocate dans une société nominale et pratique dans plusieurs domaines de droit.
Cela fait désormais un an que j’exerce mon métier au sein d’un groupement nominal. À l’époque, j’avais décidé de partir à mon compte dans le but d’acquérir une expérience concrète, et ce d’une manière accélérée. À la dure, quoi!

Pratiquer dans un groupement nominal comporte plusieurs avantages. Ces avantages varieront toutefois en fonction notamment du type d’accord intervenu entre tous les «associés» quant aux dépenses, au loyer ainsi qu’aux références entre avocats.

Compter sur des mentors

Un des avantages les plus importants quant à la pratique en groupement nominal consiste à pouvoir bénéficier du soutien et des judicieux conseils des avocats ayant plus d’expérience, de même que sur ceux du personnel de soutien de ceux-ci.

Quand je ne suis pas certaine de la stratégie à adopter dans un dossier en particulier, je peux toujours en glisser un mot à un avocat senior, qui pourra alors me donner quelques pistes de solution à explorer. Ces deux minutes de consultation équivalent souvent à beaucoup d’heures de recherche pour une avocate junior!

Références de clients ou de dossiers

Être entouré de confrères et consœurs, c'est toujours pratique!
Être entouré de confrères et consœurs, c'est toujours pratique!
Pratiquer en groupement nominal permet aussi de bénéficier d’une source importante de dossiers: ses confrères et consœurs! En effet, si vous êtes le seul avocat faisant du droit criminel au sein de votre groupement nominal, vous risquer de vous faire référer plusieurs dossiers par vos collègues exerçant dans d’autres domaines.

De même, certains groupements nominaux ont une structure de fonctionnement qui ressemble beaucoup à celle d’un véritable cabinet. Ainsi, les avocats juniors peuvent parfois travailler dans les dossiers des seniors, et ce à un taux moindre que celui qui est facturé au client, ce dernier appartenant à l’avocat senior.

Cette façon de faire m’a permis de prendre de l’expérience tout en bénéficiant de l’encadrement d’avocats ayant plus d’expérience. Cela peut s’avérer fort utile lorsque vient le temps d’avoir ses propres clients.

Être entouré de confrères et consœurs, pour le meilleur et pour le pire!

Enfin, le fait d’exercer sa profession dans un endroit qui ressemble beaucoup à un véritable bureau permet de se sentir moins isolé par rapport à la communauté juridique et, dans une certaine mesure, de la civilisation!

Je suis toujours heureuse d’arriver au bureau le matin, car bien que nous ne soyons pas un cabinet d’avocats au sens classique du terme, j’apprécie mes collègues comme s’ils étaient mes véritables associés, voire mes amis.

L’atmosphère n’est pas toujours aussi conviviale dans tous les groupements nominaux. En effet, le lien qui unit des avocats en groupement nominal est plus souvent qu’autrement le paiement d’un loyer et des dépenses afférentes à la pratique à son compte.

Le groupement nominal est donc une structure très individualiste et chaque avocat cherche à protéger ses propres intérêts par rapport au groupe. De même, il n’est pas toujours possible de choisir qui aura le privilège de faire partie du groupement nominal. Il s’agira donc d’une question d’argent et non pas d’une question de compatibilité entre tous.

Bref, le groupement nominal n’est pas une équipe, mais un agrégat d’individus ayant des intérêts qui peuvent parfois diverger. C’est pourquoi dans certains cas, il vaut mieux que les dépenses soient le seul point commun entre tous ces gens!

Bio


Émilie Therrien est avocate dans une société nominale et pratique dans plusieurs domaines de droit. Elle collabore également au Journal du Barreau. Chaque semaine, elle fait part des hauts et des bas de la pratique solo sous forme d’anecdotes et de trucs, le tout dans le but de faire comprendre ce que constitue le quotidien pas toujours facile des avocats travailleurs autonomes.
14198

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires