Nouvelles

15 nouveaux juges!

Main image

Marie-Ève Buisson

2024-01-24 15:00:37

Le ministre de la Justice annonce la nomination historique de 15 nouveaux juges à la Cour du Québec...

Le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, annonce la désignation de 15 nouveaux juges à la Cour du Québec.

Il s’agit de Nadia Bérubé, Lucie Joncas, Betty Laurent, Catherine-Valérie Levasseur, Isabelle Michaud, Diane Mulinda-Uwase, Thi Trang Dai Nguyen, Julie Roy, Mairi Springate ainsi que de Jean-Guillaume Blanchette, Alex Dalpé, Éric de Champlain, Tristan Desjardins, Bruno Ménard et Alexandre Tardif.

Cette nomination découle principalement de l'entente conclue en avril 2023 entre l'ancienne juge en chef de la Cour du Québec, Lucie Rondeau, et le ministre de la Justice.

Ces juges seront affectés à la Chambre criminelle et pénale de la Cour du Québec. Cette mesure vise à réduire les délais judiciaires dans les affaires criminelles.

« La nomination de ces 15 nouveaux juges représente une première étape pour redresser la situation des délais judiciaires en matière criminelle. Nous le réitérons, pour nous, il est primordial que les personnes victimes puissent compter sur un système de justice qui leur permet de tourner la page rapidement afin de reprendre le cours de leur vie », affirme le ministre de la Justice.

Lucie Joncas, Thi Trang Dai Nguyen, Mairi Springate et Tristan Desjardins

Chambre criminelle et pénale à Montréal

Nadia Bérubé a été admise au Barreau en 1999. Elle détient un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke. Elle a débuté sa carrière au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales, où elle y exerçait toujours sa profession.

Lucie Joncas a débuté sa carrière en pratique privée. Depuis 1999, elle pratiquait au sein du cabinet Joncas, Nouraie, Roy, Massicotte. Elle a été admise au Barreau en 1992 et détient un baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke.

Mme Betty Laurent a débuté sa carrière comme procureure au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales. Depuis 2014, elle agissait à titre de procureure en chef adjointe. Elle a été admise au Barreau en 1997 et est détentrice d’un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal.

Thi Trang Dai Nguyen a été admise au Barreau en 2003 et détient un baccalauréat en droit de l'Université d'Ottawa. Elle a débuté sa carrière au ministère de la Justice du Canada. Depuis 2013, elle exerçait sa profession à titre de procureure au Service des poursuites pénales du Canada.

Mairi Springate a commencé sa carrière en pratique privée. Depuis 2022, elle exerçait sa profession à son compte. Elle a été admise au Barreau en 2011 et est titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université McGill.

Éric de Champlain a amorcé sa carrière en pratique privée. Depuis 2001, il exerçait sa profession au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales où il occupait les fonctions de procureur en chef adjoint. Il a été admis au Barreau en 1996 et détient une licence en droit de l’Université d’Ottawa.

M. Tristan Desjardins a commencé sa carrière à la Cour d'appel du Québec. Depuis 2004, il exerçait sa profession à titre d'avocat associé au cabinet Desjardins Bolduc. Il a été admis au Barreau en 2003 et détient un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal.

Bruno Ménard détient un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal et a été admis au Barreau en 2005. Il a commencé sa carrière au Centre communautaire juridique de Montréal. Depuis 2013, il exerçait sa profession au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Jean-Guillaume Blanchette et Alexandre Tardif

Chambre criminelle et pénale à Sherbrooke

Jean-Guillaume Blanchette a été admis au Barreau en 2007 et détient un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke. Il a commencé sa carrière en pratique privée. Depuis 2021, il exerçait sa profession au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Alexandre Tardif a commencé sa carrière en pratique privée. Depuis 2021, il exerçait sa profession à titre d'associé au sein du cabinet FDT avocats. Il a été admis au Barreau en 2005 et détient un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke.

Diane Mulinda-Uwase

Chambre criminelle et pénale à Laval.

Diane Mulinda-Uwase est détentrice d'une licence en droit de l'Université d'Ottawa. Elle a été admise au Barreau en 2007. Depuis le début de sa carrière, elle exerçait sa profession à titre de procureure au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Alex Dalpé détient un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke et a été admis au Barreau en 2010. Il a commencé sa carrière en tant que procureur à la Direction des poursuites pénales et criminelles de la Ville de Montréal. Depuis 2021, il exerçait sa profession au Service de police de la Ville de Montréal.

Catherine-Valérie Levasseur

Chambre criminelle et pénale à Trois-Rivières

Catherine-Valérie Levasseur a commencé sa carrière aux Bureaux d'aide juridique de Matane et de Drummondville où elle exerçait sa profession à titre de directrice des bureaux de Drummondville et de Victoriaville. Elle a été admise au Barreau en 2007 et est détentrice d'un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke.

Chambre criminelle et pénale à Gatineau.

Isabelle Michaud est détentrice d'un baccalauréat en droit de l'Université d'Ottawa. Elle a été admise au Barreau en 2007. Depuis le début de sa carrière, elle exerçait sa profession à titre de procureure au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Chambre criminelle et pénale à Québec.

Julie Roy a commencé sa carrière au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales. Depuis 2017, elle exerçait de nouveau sa profession au sein du Directeur des poursuites criminelles et pénales. Elle détient un baccalauréat en droit de l'Université Laval et a été admise au Barreau en 2006.

7590

1 commentaire

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 mois
    Bravo Nadia
    Nadia Bérubé est une femme et une juriste d'exception. Elle laissera sa marque au sein de la magistrature québécoise. Une excellente nomination,

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires