Nouvelles

Une action collective autorisée contre des entreprises pharmaceutiques

Main image

Sonia Semere

2024-03-22 10:15:40

Mes Joël Rochon, Golnaz Nayerahmadi, Laurence Ste-Marie et Bogdan-Alexandru Dobrota. Sources: Rochon Genova et Woods
La Cour supérieure du Québec a autorisé une action collective contre plusieurs entreprises pharmaceutiques… Qui sont les avocats derrière?

Une action collective nationale a été autorisée par la Cour supérieure du Québec, le 29 février dernier, contre les fabricants du médicament Rexulti, prescrit pour la schizophrénie et comme traitement d'appoint pour le trouble dépressif majeur.

La demande a été faite au nom de toutes les personnes au Canada qui se sont fait prescrire et ont ingéré le médicament antipsychotique sur ordonnance, à compter du 16 février 2017, et qui ont développé un ou plusieurs des comportements compulsifs et troubles du contrôle des impulsions suivants : jeu compulsif, hypersexualité, frénésie alimentaire, achats et/ou dépenses compulsifs.

Les demandeurs, représentés par Mes Joël Rochon et Golnaz Nayerahmadi du cabinet Rochon Genova et Mes Laurence Ste-Marie et Bogdan-Alexandru Dobrota du cabinet Woods, allèguent que le médicament cause des comportements compulsifs et des troubles du contrôle des impulsions.

Mes Marianne Ignacz, Lydia Amazouz, Samuel Lepage, Michel Gagné et Andrée-Anne Labbé. Sources: INF et McCarthy

Ils affirment également que les défenderesses représentées par Mes Marianne Ignacz et Lydia Amazouz du cabinet INF pour Otsuka Canada Pharmaceutical Inc. et Mes Samuel Lepage, Michel Gagné et Andrée-Anne Labbé du cabinet McCarthy pour Lundbeck Canada Inc., ont omis d'avertir les membres du groupe et leurs médecins de ce risque et qu’ils n’ont pas mené des recherches et des tests adéquats concernant ces effets secondaires.

L'action vise, entre autres, à obtenir des dommages-intérêts pour les dommages corporels et les pertes financières, ainsi que pour les dommages prétendument subis par les membres de la famille des personnes utilisant du Rexulti.

831

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires