Nouvelles

Action collective contre une marque de voiture

Main image

Marie-Ève Buisson

2024-05-10 10:15:25

Me Jean Rhéaume. Source: Bouchard + Avocats
Me Jean Rhéaume. Source: Bouchard + Avocats
Une demande d’action collective a été intentée contre une marque de voiture concernant des victimes de vol. Les avocats?

L’avocat Jean Rhéaume du cabinet Bouchard + Avocats a déposé une action collective contre Toyota.

Le demandeur André Lacroix ainsi que les membres du Groupe se seraient fait voler leur véhicule « par la faute des défenderesses ».

Depuis plusieurs années, les véhicules Toyota sont mis en marché avec une clé électronique

personnelle dite « intelligente » qui permet d'ouvrir la portière et de démarrer le moteur sans sortir la clé de sa poche.

En sortant du véhicule, le verrouillage est aussi simple. Ce système de déverrouillage et de démarrage sans clé permet également à quiconque ayant accès à la prise « on-board diagnostics » de pouvoir se programmer une nouvelle clé électronique.

Ainsi, le vol de voiture prendrait moins de deux minutes. Les voleurs munis d'un équipement pour capter et relayer le signal de la clé électronique personnelle s'introduiraient dans le véhicule et le feraient démarrer puis s'enfuiraient.

Le véhicule volé serait exporté à l'étranger et revendu équipé d'une nouvelle clé « intelligente » achetée pour quelques dollars sur le web.

Les vols de véhicules, grâce à ces clés électroniques et la possibilité de les reprogrammer avec le port OBD, seraient d’ailleurs en hausse constante.

« Les défenderesses devraient prendre des mesures pour minimiser les risques de sécurité et rendre les clés électroniques à l'épreuve des voleurs, mais elles ont négligé de le faire », peut-on lire dans la demande.

Les membres du groupe sont: « toute personne physique, consommatrice au sens de la Loi sur la protection du consommateur, domiciliée ou résidant au Québec, victime du vol d’un ou de plusieurs véhicules équipés d’un système d’accès et de démarrage avec une clé électronique personnelle « key fob », fabriqués ou importés et commercialisés au Québec par l’une des défenderesses dans les trois dernières années ».

Le demandeur demande donc à Toyota de payer des dommages-intérêts de 1500$ dollars par véhicule commercialisé au Québec depuis trois ans.

673

1 commentaire

  1. Senécal  Sylvain
    Senécal Sylvain
    il y a 19 jours
    Comment s’inscrire
    Je me suis fait voler 2 Jeep et 1 Dodge entre 2018 et 2021. Comment faire pour accéder à ce recours?

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires