Nouvelles

La Cour suprême des États-Unis rejette l’appel d’Omar Khadr

Main image

Radio-canada Et Cbc

2024-05-21 12:00:11

L'ancien détenu de Guantanamo, Omar Khadr. Source: Radio-Canada / Jason Franson
L'ancien détenu de Guantanamo, Omar Khadr. Source: Radio-Canada / Jason Franson
La Cour suprême des États-Unis dit non à la demande de l’ancien prisonnier de Guantanamo qui fait appel de ses condamnations pour crimes de guerre. Pourquoi?

Des soldats américains avaient capturé le jeune Canadien en Afghanistan en juillet 2002. Il était alors âgé de 15 ans et avait été grièvement blessé à la suite d'un échange de coups de feu. Au cours de cet échange, un soldat des forces spéciales américaines avait été tué et un autre blessé.

Quelques mois plus tard, Omar Khadr a été transféré dans la tristement célèbre prison militaire américaine de Guantanamo, à Cuba.

En octobre 2010, devant une commission militaire américaine, l’homme originaire de Toronto a plaidé coupable de cinq crimes de guerre présumés et a été condamné à huit autres années de prison. Il a plus tard soutenu qu'il n'avait plaidé coupable que dans l'unique but d'enfin quitter la prison de Guantanamo.

Sa cause a pris une tournure éminemment politique en juillet 2017, lorsque le gouvernement canadien lui a versé 10,5 millions de dollars pour violation de ses droits constitutionnels.

La Cour suprême du Canada avait auparavant conclu que le gouvernement avait laissé tomber le jeune Canadien pendant sa longue détention à Guantanamo.

Lundi, les juges américains ont refusé d'entendre l'appel d'Omar Khadr, aujourd'hui âgé de 37 ans, au motif qu'il avait renoncé à son droit de faire appel dans le cadre de l'accord de plaidoyer en 2010.

En septembre 2019, M. Khadr avait demandé à la Cour d'appel américaine du District de Columbia de forcer le Tribunal de révision des commissions militaires à entendre son appel. Mais la cour avait rejeté sa demande.

L'administration du président Joe Biden avait d’ailleurs exhorté les juges à rejeter l'appel de l’ancien détenu, affirmant qu'il avait attendu pour déposer son appel « après avoir empoché les avantages de l'accord, obtenu sa réduction de peine de 32 ans et son transfert au Canada, et avoir échappé à la juridiction des tribunaux américains ».

493

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires