Nouvelles

Des élèves francophones participent à un procès simulé

Main image

Radio-canada Et Cbc

2024-05-31 11:15:31

Les étudiants formant la Couronne et la défense ont réalisé leur préparation séparemment, comme dans le cadre d'un réel procès. Source: Radio-Canada / Edith Boisvert
Les étudiants formant la Couronne et la défense ont réalisé leur préparation séparemment, comme dans le cadre d'un réel procès. Source: Radio-Canada / Edith Boisvert
Des étudiants francophones ont pris part à la simulation d’un procès criminel au palais de justice de…

Dans le cadre de leur cours de droit, six élèves de l’École de la Rose sauvage ont pris part à la simulation d’un procès criminel au palais de justice de Calgary. La juge April Grosse, de la Cour d’appel de l’Alberta, a présidé la séance.

Ces élèves francophones de 10ᵉ, 11 et 12ᵉ année se sont vu attribuer un rôle précis au cœur d’un scénario de vol avec voies de fait.

Que ce soit en incarnant le travail d’un procureur de la Couronne, d’un avocat de la défense, d’un accusé, d’un plaignant, d’un policier ou d’un témoin, chacun a pu être évalué et expérimenter le procès d’un point de vue différent.

La juge Grosse s’est dite impressionnée par le niveau de préparation des jeunes. Quant à eux, ils ont pu apprécier l’ampleur de ce qu’ils venaient de vivre une fois la poussière retombée.

« Je pense que c'est une expérience que tout le monde devrait avoir au moins une fois dans leur vie », mentionne Dominique Normandeau, élève de 16 ans et policière de l’enquête.

Le jury de ce procès était aussi formé de six autres élèves du cours de criminologie de l’École de la Rose.

Un travail de longue haleine

Pour en arriver là, les élèves se sont préparés pendant plusieurs semaines sous la tutelle de leur enseignant, Marc Fecteau, qui leur a inculqué les bases du principe et de l’histoire du droit, en plus d’évoquer la Constitution et le déroulement d’une enquête.

« Je veux leur faire voir c'est quoi le monde et l'importance de la justice et à quel point c'est très technique de faire ces métiers », explique le responsable d’un sixième procès simulé.

Grâce à la collaboration de l’Association des juristes d'expression française de l'Alberta (AJEFA), les jeunes ont également pu bénéficier de l’expertise de l’avocate Kim Arial.

Me Arial s’est assurée de leur apprendre le fonctionnement des interrogatoires, des contre-interrogatoires et de la présentation des preuves; toutes des procédures essentielles à un procès.

Des occasions d’emploi en français

Pour certains élèves qui envisagent de faire des études de droit, cette incursion dans l'univers juridique avait une valeur ajoutée encore plus importante.

« J'aimerais poursuivre des études en droit à l'université vu que je gradue cette année. Ce cours est vraiment important pour moi parce que ça me donne déjà une idée de ce que je vais rencontrer et si je veux vraiment faire cela », ajoute Ange-Pascal Legre, élève de 19 ans et témoin dans le procès.

Me Arial se réjouit de constater que l’intérêt pour le droit est bel et bien présent dans la relève francophone.

« Nous sommes très peu nombreux d'avocats qui font du droit pénal en français. Je pense que c'est important que les élèves voient qu’il y a beaucoup d'opportunités de carrière. J'espère qu'un jour certains d’entre eux vont venir me joindre en défense », dit-elle.

172

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires