Nominations

Deux grosses prises pour Osler!

Main image

Marie-Ève Buisson

2024-06-03 15:00:36

Éloïse Gratton et François Joli-Coeur.
Éloïse Gratton et François Joli-Coeur.
Un grand cabinet pige chez concurrent afin d’aller chercher une nouvelle co-chef et un nouvel associé. Droit-Inc leur a parlé…

Éloïse Gratton et François Joli-Coeur rejoignent Osler, Hoskin & Harcourt à titre d'associés au sein du groupe de pratique Protection de la vie privée et gestion de l'information, basé à Montréal.

Ils proviennent tous les deux de chez Borden Ladner Gervais (BLG).

Me Gratton sera aussi co-chef du groupe de pratique aux côtés d’Adam Kardash.

Éloïse Gratton est reconnue à l'échelle nationale comme une avocate de premier plan en droit de la protection de la vie privée au Canada. .

François Joli-Coeur conseille des clients canadiens et internationaux sur la conformité aux lois sur la protection de la vie privée et des données.

Il a aidé des organisations de toutes tailles à concevoir et à mettre en œuvre des programmes complets de conformité en matière de protection de la vie privée.

Un nouveau cabinet

« Il était facile pour nous de rejoindre Osler, puisque nous connaissions déjà l’équipe. Nous allions aux mêmes conférences, nos clients parlaient d’eux, etc », mentionne Me Joli-Coeur.

Pour les deux avocats, l’objectif principal de ce changement de cabinet était de consolider deux équipes concurrentes dans un même domaine et de réunir les forces de chacun.

Les deux nouveaux associés ajoutent qu’ils ont eu d’autres offres provenant d’autres cabinets.

« On a des expertises en demande », dit Me Gratton en riant. « Je pense que tous les avocats en protection de la vie privée sont souvent sollicités », dit-elle.

Un groupe de pratique en pleine croissance

Me Gratton et Me Joli-Coeur ont rejoint le cabinet Osler puisqu’il était de « premier rang… Tout comme BLG ».

« En rejoignant Osler, nous nous intégrons à une équipe d’un niveau équivalent à notre ancien cabinet », explique Me Joli-Coeur.

Avec l’arrivée de Me Gratton dans le groupe de pratique, l’équipe d’Osler devient très « mature », selon Me Joli-Coeur.

En effet, les deux co-chefs du groupe de pratique possèdent plus de 20 ans d’expérience en protection de la vie privée. Me Joli-Coeur rappelle qu'il y a peu de gens qui pratiquent dans ce domaine et qui ont autant d'expérience au Canada.

De son côté, Me Gratton a choisi de rejoindre Osler pour son programme de gestion du savoir.

« Il est crucial pour nous d’être au courant de l’actualité. Osler a un excellent programme qui nous permet de nous maintenir à jour, puisqu’il y a de nombreux changements législatifs et réglementaires que nous devons surveiller et adapter », pointe-t-elle.

De nouveaux défis?

À titre de co-chef du groupe de pratique Protection de la vie privée et gestion de l'information, Me Gratton sera souvent consultée par les conseils d’administration et les hauts dirigeants d’entreprises sur les risques liés à la protection des données et les enjeux de la vie privée.

« Être co-chef du groupe cela implique de fournir une orientation stratégique, de répartir les tâches, d’assurer le développement professionnel de l’équipe et de guider nos clients à travers les complexités juridiques », décrit Me Gratton.

Pour la nouvelle co-chef, arriver dans ce nouveau cabinet n’est pas un gros défi. En effet, elle dit avoir eu le même poste chez BLG.

« Je ne pense pas qu’il y aura de grands défis, puisque je connais déjà l’équipe. Il faudra apprendre leurs méthodes, apporter les nôtres et ensemble, peut-être élever le tout à un autre niveau. Mais je ne vois pas ça comme un gros défi », mentionne-t-elle.

Pour Me Joli-Coeur, le défi sera de s’assurer que le cabinet demeure un leader national en protection de la vie privée et que l’équipe soit reconnue au Québec comme une équipe de pointe.

2895

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires