Nouvelles

Décès d’un ancien juge de la Cour supérieure

Main image

Didier Bert

2024-06-05 11:15:50

Ivan St-Julien n'est plus... Source: Coop funéraire Abitibi
Ivan St-Julien n'est plus... Source: Coop funéraire Abitibi
Un juge retraité de la Cour supérieure du Québec vient de décéder. Qui était-il?

L’ancien juge Ivan St-Julien s’est éteint à l’âge de 85 ans.

Ce natif de l’Abitibi-Témiscamingue avait mené une carrière d’avocat dans sa région natale avant d’être nommé juge, également dans sa région.

En 1995, le juge Ivan St-Julien avait demandé au ministère de la Sécurité publique de mener une enquête publique sur la disparition et le décès de Louis-Georges Dupont un policier de Trois-Rivières retrouvé mort dans son véhicule de service en 1969, alors qu’il collaborait à une enquête sur des collègues policiers et sur leurs liens possibles avec le crime organisé.

Ivan St-Julien était le frère de l’ancien député fédéral Guy St-Julien, et le père de l’ancien avocat Richard Julien.

Robert Dufresne, juge de la Cour supérieure en Abitibi, rend hommage au défunt sur la page de l’avis de décès : « un Homme plus grand que nature nous quitte. Travailleur infatigable, Ivan m’a enseigné bien des choses depuis les 36 années que je le côtoie. J’ai eu tellement de plaisir à travailler avec Ivan. Je suis fier de marcher encore dans ses pas, sur un sentier qu’il a débroussaillé de mains de Maître. »

« J’ai côtoyé Ivan pendant de nombreuses années, tant à l’époque où il était avocat que celle où il exerçait la fonction de juge. Ivan était un conteur hors pair et avait toujours de nombreuses anecdotes intéressantes à raconter. Il avait acheté l’étude légale de mon grand-père L.A. Ladouceur au début de sa carrière et a eu la délicatesse de me remettre certaines archives qu’il avait conservées », salue Jacques Ladouceur, juge de la Cour du Québec exerçant à Val-d’Or.

« Ivan a été mon associé et par la suite mon collègue à la magistrature. Mais d’abord et avant tout, Ivan était un ami généreux et empressé. Je suis extrêmement reconnaissant de l’avoir connu et d’avoir partagé avec lui de très belles années », écrit Jean R. Beaulieu, ancien juge de la Cour du Québec.

Ivan St-Julien laisse dans le deuil son épouse Suzanne Périgny, ses deux enfants, ses quatre petits-enfants et ses trois arrières petits-enfants.

1001

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires