Nouvelles

Trois super juges!

Main image

Marie-Ève Buisson

2024-06-25 15:00:12

Antoine Aylwin, Jonathan Coulombe et Justin Roberge. Sources : Fasken, RPGL et Caron Roberge
Antoine Aylwin, Jonathan Coulombe et Justin Roberge. Sources : Fasken, RPGL et Caron Roberge
Le ministère fédéral de la Justice nomme trois nouveaux juges, dont un mini Super plaideur… Qui sont-ils?


Le ministre de la Justice et procureur général du Canada, Arif Virani, annonce la nomination de trois juges à la Cour supérieure du Québec.

« Je souhaite nouveaux juges beaucoup de succès dans l’exercice de leurs nouvelles fonctions. Je suis convaincu qu’ils serviront bien la population du Québec en tant que membres de la Cour supérieure du Québec », mentionne-t-il.

Antoine Aylwin devient juge de la Cour supérieure du Québec pour le district de Montréal. Il remplace le juge P. Labelle qui a choisi de devenir juge surnuméraire à compter du 9 mai 2024.

Le juge Aylwin s’est joint au cabinet Fasken Martineau en 2004 où il était associé et co-chef national de la pratique en vie privée et cybersécurité. Sa pratique était axée sur le litige administratif, civil, commercial ainsi qu'en droit successoral devant diverses instances administratives et civiles, y compris la Cour suprême du Canada.

« Je sais que je peux plaider devant la Cour suprême du Canada et bien me débrouiller », disait-il sur LinkedIn.

En plus de plaider devant divers tribunaux judiciaires et administratifs, Antoine Aylwin a publié plusieurs articles en plus de donner des conférences sur la protection de l’information, la vie privée et le droit des successions. Il a également rédigé des ouvrages pour le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada.

Toujours très engagé dans le domaine juridique, le juge Aylwin a siégé à de nombreux conseils d’administration, dont celui du Barreau du Québec où il occupait récemment un poste. Il a également été vice-président de ce conseil pendant deux ans.

Il a aussi été membre du conseil d'administration de CanLII et a présidé le conseil d'administration de Lexum. Il a également siégé au conseil d'administration du Théâtre de la Ligue nationale d'improvisation, où il a été ambassadeur pendant plusieurs années.

Le juge Aylwin est diplômé en droit civil de l’Université de Montréal et a été admis au Barreau du Québec en 2003.

Jonathan Coulombe est nommé juge de la Cour supérieure du Québec pour le district de Gatineau. Il remplace le juge D. Goulet qui a démissionné à compter du 31 décembre 2023.

Il a commencé sa carrière au sein du cabinet RPGL avocats (anciennement Legault Roy) en 1999, et est devenu associé dès 2004. Pendant plusieurs années, il a occupé le poste d’associé directeur du cabinet.

Sa pratique se concentrait sur le litige civil et commercial ainsi que sur le droit corporatif. Il a plaidé devant la Cour du Québec, la Cour supérieure, la Cour d’appel du Québec, ainsi que devant divers tribunaux administratifs.

Il a assisté et conseillé régulièrement des clients dans le cadre de transactions complexes et a agi régulièrement à titre de conseiller juridique dans le cadre d’assemblées d’administrateurs et d’actionnaires.

Le juge Coulombe a enseigné le droit des affaires à l’École du Barreau du Québec et a participé à un programme de démarrage d'entreprise dans la région de l'Outaouais. Il a également contribué au mentorat et à la formation de nombreux collègues. De plus, il s'est activement impliqué dans la Chambre de commerce de Gatineau en tant que membre gouverneur.

Il a obtenu sa licence en droit civil de l’Université d’Ottawa en 1998. Il est aussi détenteur d’une maîtrise en droit des affaires, également de l’Université d’Ottawa (2004). Il a été admis au Barreau du Québec en 1999.

Justin Roberge est nommé juge de la Cour supérieure du Québec pour le district de Montréal. Il remplace le juge M. Pinsonnault, qui a choisi de devenir juge surnuméraire à compter du 17 décembre 2023.

Le juge Roberge était associé chez Caron Roberge, un cabinet qu’il a cofondé en 2004, pour se consacrer à la pratique du droit familial.

Dans le cadre de sa pratique, il a débattu des enjeux juridiques constitutionnels en droit familial, ainsi que plusieurs dossiers ayant une composante internationale.

Il a plaidé devant les tribunaux de toutes instances et a participé activement aux modes de règlements alternatifs des conflits, que ce soit via des séances de médiation assistée ou par le biais de conférences de règlement à l'amiable.

Le juge Roberge s'est engagé auprès d'organismes communautaires à but non lucratif de 2001 à 2009. Depuis 2010, il a siégé au Comité de liaison de la Cour supérieure - Chambre de la famille, dont il est actuellement le président.

Il détient un baccalauréat en droit (1997) et une maîtrise en droit international (2000) de l’Université de Montréal. Il a été admis au Barreau du Québec en 2000.

7601

1 commentaire

  1. ab
    Bravo Antoine!
    Félicitations Antoine. Super nomination qui est pleinement méritée.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires