Comme pour tout le monde, le temps d’un étudiant en droit est un atout précieux.

Travailler avec acharnement, c’est bien. Mais travailler avec intelligence, pour justement sauver ce temps, c’est encore mieux, explique un article du Guardian.

1 – Épargnez-vous les lectures inutiles

Trois astuces pour les étudiants paresseux
Trois astuces pour les étudiants paresseux
Avant de vous farcir un dossier dans son entièreté, faites une petite recherche en ligne, conseille le site. Vous pourriez bien trouver le résumé de l’affaire en question sur Wikipedia.

Lors d’un examen, vous n’aurez de toute façon pas le temps d’étudier un jugement en profondeur. Ne perdez donc pas votre temps avec des détails.

Même chose avec les rapports à lire. Pourquoi imprimer toutes ces feuilles que vous n’aurez probablement jamais le temps de lire ? Pensez aux pauvres arbres.

2 – Ne faites que ce que vous êtes obligés de faire

Étudiants paresseux, rappelez-vous que la seule chose que l’on vous demande est de comprendre et d’appliquer la loi. Les lectures facultatives sont clairement… fa-cul-ta-tives. Allez donc à l’essentiel.

Pensez aussi à acheter vos livres d’occasion. Avec un peu de chance, le propriétaire précédent aura pris soin d’ajouter des annotations qui vous seront utiles, et qui vous permettront d’éviter la lecture complète de l’ouvrage…

3 – Soyez malins

Pensez-vous avoir vraiment besoin d’apprendre TOUT le programme par cœur ? De connaître les moindres détails sur le bout des doigts ? Non. Avant toute chose, étudiez les sujets des années précédentes, les statistiques.

La question de votre examen figure sûrement dans l’un de ces documents…