Me Marie-Hélène Beaudoin a ouvert son propre cabinet le 1er mai dernier
Me Marie-Hélène Beaudoin a ouvert son propre cabinet le 1er mai dernier
« C'est un bon coup de pouce ! », lâche Me Marie-Hélène Beaudoin d'une voix enjouée à l'autre bout du fil. La jeune avocate, qui a ouvert son propre cabinet le 1er mai dernier, est la récipiendaire de la Bourse de démarrage de cabinet offerte annuellement par le Jeune Barreau de Montréal (JBM) pour soutenir l'entrepreneuriat chez les jeunes juristes.

D'un montant de plus de 20 000 dollars en argent, produits et services, cette bourse lui permettra, dit-elle, d'avoir accès à des services qu'elle n'aurait pas pu s'offrir autrement. « Quand j'ai appris la nouvelle, j'ai sauté de joie, c'est un montant considérable ! J'ai travaillé fort sur mon dossier de candidature, c'est un bon retour sur investissement », dit-elle en riant.

Un plan d’affaires solide

Un jury composé de quatre personnes, professionnels et avocats, a examiné les candidatures reçues et retenu celle de Me Beaudoin, notamment pour la rigueur de son plan d'affaires et sa structure de financement qui ont fait l'unanimité. « Mon plan d'affaires est le résultat de discussions que j'ai eues avec beaucoup de confrères qui se sont déjà lancés à leur compte. J'y ai pensé pendant plusieurs mois, et après c'était facile de le mettre sur papier.»

Parmi les prix qui lui sont attribués, on retrouve notamment un montant de 5000 dollars remis par le JBM qui lui servira notamment à amortir ses immobilisations, alimenter son fonds de roulement et à payer son loyer, une dépense importante au départ selon la jeune femme.

Elle bénéficiera également de produits de communication pour une valeur de 5000 dollars, d'une adhésion d'un an au programme « SOQUIJ dès aujourd'hui », d'une formation en techniques de plaidoirie dispensée par Coup de Maître, et de l'accès au « Plan Jeune Barreau » et au forfait « Web Dynamique » de Juris Concept, et d'autres produits financiers, et de marketing.

La bonne voie

Pour Me Beaudoin, il est important de déterminer la clientèle visée et les marchés à pénétrer en ce moment afin de s'assurer de la demande potentielle
Pour Me Beaudoin, il est important de déterminer la clientèle visée et les marchés à pénétrer en ce moment afin de s'assurer de la demande potentielle
Elle voit également dans l'attribution de cette bourse une validation de son projet, ce qui la conforte dans son nouveau choix de carrière, bien différent des expériences qu'elle a vécues jusqu'alors. Membre du Barreau depuis 2007, Me Beaudoin a exercé trois ans au sein du cabinet Woods avant de se joindre à McCarthy Tétrault. De 2012 à 2014, elle a été administratrice du JBM et membre du comité Recherche et législation.

Au sein de son propre bureau, l'avocate, qui est également médiatrice accréditée, exerce en litige civil et commercial, droit du travail, recours collectifs, et responsabilité civile. Elle entend desservir les particuliers et des petites entreprises en appliquant un taux horaire raisonnable.

Un conseil pour ses jeunes confrères qui souhaitent eux aussi se lancer dans la grande aventure en solo ? « Il est important de déterminer la clientèle visée et les marchés à pénétrer en ce moment afin de s'assurer de la demande potentielle », souligne Me Beaudoin.

Elle considère également qu'il est très important d'acquérir de l'expérience aux côtés d'avocats plus expérimentés, en vue de parfaire son apprentissage.