Me Lu Chan Khuong est de retour en chroniqueuse radio!
Me Lu Chan Khuong est de retour en chroniqueuse radio!
Pour cette première expérience régulière en ondes, Me Lu Chan Khuong a choisi CHOI Radio X et l’émission « Moreault en jase » où, aux côtés de Roby Moreault et de l’avocate Mia Manocchio, elle « démystifiera » et « vulgarisera » le système judiciaire, ainsi que les termes juridiques.

Une expérience qu’elle qualifie « d’exercice nécessaire » et de « véhicule » pour expliquer aux auditeurs et citoyens ce qu’est le droit. « Je ne sais pas faire un quatre-quarts mais je connais la Loi sur l’impôt ! », plaisante-t-elle avant d’ajouter qu’il est important que les citoyens soient éduqués en matière de règlements, de lois, de jurisprudence.

« Car nul n’est censé ignorer la loi », ajoute celle qui avait déjà été approchée par une radio une première fois en décembre, pour une formule de co-animation qui ne l’avait pas convaincue, explique-t-elle en entrevue avec Droit-inc.

Se mettre au niveau du citoyen

Selon Me Khuong, un porte parole de la justice doit être capable de se mettre au niveau du citoyen pour lui faire comprendre la justice
Selon Me Khuong, un porte parole de la justice doit être capable de se mettre au niveau du citoyen pour lui faire comprendre la justice
Selon Me Khuong, un porte parole de la justice doit être capable de se mettre au niveau du citoyen pour lui faire comprendre la justice. « Les juges ne peuvent pas faire cela, les parties non plus. Qui va le faire ? Ça prend quelqu’un qui est capable de bien vulgariser les règles et les mettre à la portée du plus grand nombre.»

Au cours des 18 dernières années au cabinet Bellemare avocats, elle a représenté les citoyens les plus démunis, et a constaté par exemple qu’un grand nombre d’entre eux ne savaient pas qu’ils avaient six mois pour effectuer une réclamation après avoir reçu leur diagnostic, sans quoi il serait trop tard.

Pour sa première chronique en ondes, que vous pourrez entendre tous les mercredis matins dès la semaine prochaine, la bâtonnière démissionnaire détaillera aux citoyens les ressources dont ils disposent pour avoir accès à la justice : sites internet ? aide juridique ? Barreau du Québec ? Elle leur expliquera comment avoir accès aux informations, ressources juridiques et avocats, même s’ils n’ont pas les moyens.

Pas de stratégie, pas d’agenda caché

S’agit-il d’une stratégie en vue des prochaines élections au bâtonnat ? « Pas du tout, dit l’avocate. Ma première motivation est de faire comprendre aux citoyens le système judiciaire dans lequel ils sont. L’accessibilité à la justice, c’est aussi le savoir. »

Que répond-elle à ceux qui l’accuseraient de jouer la carte de la surmédiatisation sur toutes les plateformes ?

« Depuis un mois, je suis sur Facebook et j’ai une bonne réponse, un accueil incroyable, s’enthousiasme Me Khuong. Si je peux utiliser ma notoriété, si l’on peut dire, pour aider les citoyens, je le fais. Je n’ai pas d’agenda personnel caché, et je suis très heureuse d’avoir retrouvé mes dossiers. »

Pour rappel, Me Lu Chan Khuong a été élue le 22 mai 2015 au poste de bâtonnière du Québec avec 63% des voix avant d’être suspendue en juillet par le conseil d’administration à la suite de la parution d’un article rapportant qu’elle avait fait l’objet d’une plainte en 2014 pour vol à l’étalage dans un magasin Simons, le dossier ayant par la suite été déjudiciarisé.

Me Khuong a contesté sa suspension et poursuivi le CA devant la Cour supérieure.

Après un conflit très médiatisé, l’ex-bâtonnière et le CA sont parvenus à un accord en septembre, aboutissant à la démission de Me Khuong, qui avait alors promis de se représenter aux élections en 2017.