Nathalie Normandeau poursuit Cogeco pour congédiement illégal
Nathalie Normandeau poursuit Cogeco pour congédiement illégal
Dans la requête en Cour Supérieure obtenue par Radio-Canada, Nathalie Normandeau affirme qu'après son arrestation par les agents de l'Unité permanente anti-corruption (UPAC), elle a appris dans les médias que la station de radio de Québec FM93, qui appartient à Cogeco, la suspendait de ses fonctions sans solde.

Elle estime que la présomption d'innocence doit prévaloir, surtout que les faits qui lui sont reprochés ne sont pas liés à son travail d'animatrice de radio. À son avis, le congédiement équivaut à une condamnation sur la place publique car elle est toujours en attente de procès.

Le contrat avec Cogeco de Mme Normandeau, une ancienne vice-première ministre du Québec, devait prendre fin en août 2019. Avec Éric Duhaime, elle animait l'émission « Normandeau-Duhaime le midi ».

Nathalie Normandeau est notamment accusée de fraude et d'abus de confiance.