Trois firmes comptables citées à comparaître
Trois firmes comptables citées à comparaître
Trois firmes comptables québécoises ont été citées à comparaître en commission parlementaire. La raison ? Elles s’étaient montrées réticentes à aider les députés à comprendre les stratagèmes d’évasion fiscale qui peuvent exister.

Le Journal de Montréal rappelle que les trois firmes ainsi citées sont Deloitte, PricewaterhouseCoopers et Ernst & Young.

Trois firmes qui sont aussi des sous-traitants du Vérificateur général du Québec. Elles ont ainsi été récemment mandatées pour vérifier les états financiers du Musée d’art contemporain de Montréal.

C’est par la voie d’un subpoena que les cabinets comptables ont été contraints de se présenter devant les députés. Une attitude de ces firmes critiquée par certains députés, comme Amir Khadir qui a jugé « aberrant » le fait qu’il ait fallu forcer la main à ces cabinets pour qu’ils se présentent devant l’Assemblée Nationale. Le député de Montmorency a, pour sa part, rappelé que la mesure était exceptionnelle.