Un jury a condamné il y a deux semaines Monsanto à verser à un homme 289 M$
Un jury a condamné il y a deux semaines Monsanto à verser à un homme 289 M$
Bayer, société mère de Monsanto, a annoncé jeudi que 8000 plaintes avaient été déposées aux États-Unis fin juillet contre l'entreprise de biotechnologie agricole. C'était avant la lourde condamnation dont le fabricant du Roundup a écopé le 10 août.

Bayer avait précédemment fait état de 5200 plaintes contre Monsanto, qu'il a acquis pour 63 milliards de dollars (54,5 milliards d'euros) au terme d'une opération bouclée en juin.

« Le nombre de plaignants aussi bien devant des juridictions d'États qu'au niveau fédéral est d'environ 8000 à fin juillet. Ces chiffres peuvent augmenter ou diminuer avec le temps, mais de notre point de vue, le nombre n'est pas une indication du bien-fondé des procès », a déclaré le président du directoire de Bayer, Werner Baumann, lors d'une téléconférence avec des analystes financiers.

Un jury californien a considéré il y a deux semaines que le Roundup était à
l'origine du cancer développé par un agent d'entretien et a condamné Monsanto à lui verser 289 millions de dollars.

L'action de Bayer a depuis chuté de plus de 10 % et a encore perdu près de 1,8 % jeudi à la Bourse de Francfort.

« C'est regrettable, mais ce n'est pas surprenant », a commenté Alistair Campbell, analyste chez Berenberg, en réaction à la révision en hausse du nombre des plaintes contre Monsanto.

« Dans notre scénario d'analyse des litiges, nous avions fait l'hypothèse d'un doublement du nombre des plaintes à 10 400 », a-t-il ajouté.

Werner Brauman a réaffirmé la position de Bayer selon laquelle le verdict rendu le 10 août par un jury californien n'était pas cohérent avec les conclusions rendues par les autorités réglementaires compétentes sur le Roundup et fondées sur des études scientifiques.

Monsanto a dit qu'il allait dans un premier temps demander au juge de revenir sur le verdict et qu'il saisirait « si nécessaire » les juridictions d'appel californiennes, un processus qui prendra au moins un an.