Me Me Sophie Gagnon, Vice-présidente du Forum des femmes juristes et Directrice générale de la clinique juridique Juripop
Me Me Sophie Gagnon, Vice-présidente du Forum des femmes juristes et Directrice générale de la clinique juridique Juripop
Le Forum des femmes juristes de l’Association du Barreau canadien, Division du Québec, propose une formation intitulée « #MoiAussi : Un an plus tard » qui se tiendra le 25 octobre prochain.

« Au Forum, on a eu l’idée de profiter du premier anniversaire du mouvement #MoiAussi pour inviter différents intervenants de différents horizons à faire le point sur ce qui a été fait jusqu’à présent et sur ce qui reste à faire » explique Me Sophie Gagnon à Droit-Inc.

Vice-présidente du Forum des femmes juristes et Directrice générale de la clinique juridique Juripop, Me Gagnon rappelle que Juripop était très impliqué dès le début du mouvement.

Quant au Forum, il propose des séances de formation toute l’année. « On cherche à faire reconnaître la contribution des femmes dans la profession et à créer le plus d’échanges possibles. »

Une avocate spécialisée en harcèlement sexuel

Le mouvement #MoiAussi a ramené au premier plan la question de la place des femmes dans les milieux professionnels. Ainsi, parmi les intervenants présents à la formation du 25 octobre, on trouvera Me Marianne Plamondon, avocate spécialisée dans la question du harcèlement sexuel dans les milieux de travail.

Elle discutera des répercussions et des avancées de #MoiAussi en compagnie de Virginie Maloney, de la clinique juridique Juripop, du Dr. Stéphane Bensoussan, psychologue et directeur de la clinique PsySanté, et de Me Rachelle Pitre, Directeur des poursuites criminelles et pénales, qui pourra témoigner de la façon dont les procureurs de la Couronne se retrouvent être les premiers répondants face aux dénonciations.

Mais la discussion n’est pas exclusive aux intervenants annoncés, comme le souligne Me Gagnon. « On cherche vraiment à avoir une discussion et une réflexion collective. Ce ne sera donc pas une conférence magistrale, on invite au contraire les participants à amener du leur, à participer au débat. »

Et ensuite?

Cette journée de formation permettra donc de poursuivre la réflexion entamée il y a un an et de s’interroger sur la façon dont chacun peut contribuer aux changements à venir, en attendant de voir quels seront les impacts de #MoiAussi sur le long terme.

« Les choses prennent davantage leur temps dans le milieu juridique, il y a des cas comme celui de Gilbert Rozon pour lesquels on attend les décisions qui vont être prises. Ça va prendre du temps », rappelle Me Sophie Gagnon.

Mais en attendant l’issue de grands procès comme celui-ci, la réflexion et l’échange sont ouverts à tous au cours de journées comme celle-ci, afin de poursuivre les avancées de chaque jour.