Patrick Buchholz et Judith Harvie, récemment nommés à la Cour supérieure.
Patrick Buchholz et Judith Harvie, récemment nommés à la Cour supérieure.
Le Journal de Montréal publie aujourd’hui un article dans lequel il souligne la nomination de deux juges ayant fait carrière à La Presse et Radio-Canada, deux médias « favorisés » par le Gouvernement fédéral, allègue le média.

Il s’agit de Patrick Buchholz, ancien vice-président aux affaires juridiques de La Presse, qui a aussi fait un court passage chez Lavery, ainsi que de Judith Harvie, qui était directrice en droit des médias de Radio-Canada.

Tous deux ont été nommés à la Cour supérieure du Québec.

« Ironiquement, les médias pour lesquels ces deux nouveaux juges œuvraient auparavant ont bénéficié ou bénéficieront de mesures d’aide des libéraux », écrit le Journal de Montréal.

Le quotidien met en lumière un article du Globe and Mail, datant de mai, qui portait sur la «Libéraliste», une base de données partisane privée utilisée pour vérifier les antécédents des juges potentiels.

Il rappelle que Radio-Canada obtiendra un financement supplémentaire de 675 millions sur cinq ans, comme annoncé par le gouvernement Trudeau en 2016.

La Presse, un organisme à but non lucratif, est devenu le seul média d'envergure du Canada à obtenir le droit de remettre des reçus fiscaux pour des dons de charité en vertu du plan d’aide aux médias du gouvernement, souligne également le Journal de Montréal.

Québecor avait d’ailleurs critiqué cette marque de « favoritisme » du gouvernement fédéral envers La Presse.

Qu’en pensez-vous?