Photo : Shutterstock
Photo : Shutterstock
Selon American Lawyer, la réponse à cette question est un oui, mais....le meilleur scénario est la fermeture complète des cabinets jusqu’à ce que le virus se soit résorbé, ce qui peut prendre plusieurs mois.

Selon deux infectiologues consultés par American Lawyer, les firmes qui décident de garder un minimum de personnel dans leurs bureaux physiques peuvent instaurer des mesures de mitigation efficaces.

La clé ici est d’assurer que toutes les personnes présentes sont à un mètre l’une de l’autre et que les rencontres face-à-face sont complètement éliminées. Toutes les surfaces visibles des bureaux, ainsi que les poignées de portes doivent également être désinfectées sur une base régulière.

Le Dr Robert Freedman a expliqué à American Lawyer que les bureaux encore ouverts doivent être désinfectés au moins deux fois par jour et que chaque quart de travail doit être espacé d’au moins trois heures car de récentes études indiquent que le virus peut demeurer en suspension dans l’air pendant au moins trois heures.

« Votre plan d’action pour combattre le COVID-19 ne doit pas être bon que sur papier. Vous devez le suivre à la lettre et apprendre à vous adapter rapidement à la situation si vous voulez avoir un impact sur votre firme et votre communauté. Ce ce qui est nécessaire pour combattre effectivement cette pandémie », assure le Dr Freedman.