Une checklist pour rouvrir votre cabinet . Photo : Forbes
Une checklist pour rouvrir votre cabinet . Photo : Forbes
La pandémie de COVID-19 a poussé de grands cabinets à fermer leurs portes temporairement.

Aujourd’hui, il faut rouvrir… mais comment, au juste?

Pour vous aider, Droit-inc met à votre disposition les conseils de l’agence de presse Thomas Reuters. Avec une checklist comme celle-là, on ne se trompe pas.

Garantie Droit-inc!
  • Assurez-vous, dans un premier temps, de respecter les directives sanitaires et les mesures d’hygiène prônées par la Santé publique provinciale et fédérale;
  • Ne négligez pas le télétravail. Certains de vos employés, avocats y compris, peuvent travailler de leur maison? Bien. À ce stade-ci, ils devraient continuer à le faire… et limiter les déplacements physiques dans vos locaux. Une belle façon d’encourager le respect des mesures de distanciation physique!
  • Contrôlez les entrées et sorties de vos édifices. De cette façon, vous diminuerez les risques de contamination à la COVID-19 dans votre enceinte;
  • Conscientisez vos employés : pourquoi ne pas les inviter à vérifier leur propre température, chaque matin, s’ils doivent par exemple se rendre à vos bureaux?
  • Dans le même ordre d’idée, invitez vos employés à porter des masques en tissu dans les aires communes de vos locaux, comme la salle à manger et la zone repos. Attention : vous devrez en contre-partie mettre des masques jetables à leur disposition.
  • Incitez vos employés à nettoyer fréquemment leur espace de travail. Votre personnel devra prendre l’habitude d’essuyer régulièrement les surfaces sensibles de leur espace de travail, comme les accoudoirs de leur chaise ou leur clavier d’ordinateur. N’oubliez pas : les recherches démontrent que le virus peut survivre jusqu’à 72 heures sur des surfaces dures.
  • Assurez-vous de disposer d’un excellent réseau internet. Vous devrez après tout organiser vos réunions en ligne, et recourir à des applications comme Skype, Zoom ou Microsoft Team.
  • Aussi importants soient-ils, essayez (poliment) de dissuader vos clients d'aller et venir dans vos locaux. Cette étape, disons-le, nécessite un certain doigté : tout en les dissuadant, vous devrez aussi démontrer que vous prenez la situation au sérieux.
  • Évitez. Les. Poignées. De. Main. Bien sûr, vous avez le droit d’être heureux de retrouver vos collègues… mais conservez vos deux mètres de distance sécuritaire.
  • Soyez attentifs au respect des mesures de distanciation physique, y compris dans les espaces restreints, comme les salles de bain et les ascenseurs. Au besoin, embauchez des équipes de sécurité pour contrôler de tels accès.
  • Interdisez purement et simplement les déplacements non essentiels de vos employés entre les bureaux.
  • Enfin, n’ayez pas peur de contrôler certains des déplacements de vos employés… par exemple, s’ils doivent voyager à l’étranger. Assurez-vous, le cas échéant, qu’il s’agit bien d’un déplacement essentiel.