La Faculté de droit civil de l’Université d’Ottawa a annoncé deux nouvelles venues dans son corps professoral : les professeures Emmanuelle Bernheim et Naivi Chikoc Barreda, qui prendront du collier dès la rentrée.

La doyenne Marie-Eve Sylvestre se dit « enchantée d’accueillir ces deux chercheuses exceptionnelles à la Faculté qui ajouteront beaucoup de profondeur à notre corps professoral en droit de la santé et méthodologie du droit ainsi qu’en droit privé et comparé ».

En voici un peu plus à leur sujet.

Mme Emmanuelle Bernheim

Emmanuelle Bernheim. Photo : UOttawa
Emmanuelle Bernheim. Photo : UOttawa
La nouvelle professeure est détentrice de deux doctorats, pas moins : un doctorat en droit de l’Université de Montréal et un doctorat en sciences sociales de l’École normale supérieure de Cachan en France.

Auparavant professeure au Département des sciences juridiques de l’UQAM, Mme Bernheim est une spécialiste de renommée internationale dans le domaine du droit de la santé mentale, de l’accessibilité à la justice ainsi que de la théorisation du droit et de la méthodologie de la recherche interdisciplinaire.

« Au cours des dernières années, elle a mené deux ethnographies de grande envergure à la Chambre civile de la Cour du Québec, à la Cour supérieure et à la Division de la santé mentale du Tribunal administratif du Québec en matière de garde en établissement, d’autorisation de soins et de suivi des accusés déclarés criminellement non responsables ou inaptes à subir leur procès », souligne la Faculté de droit civil.

Mme Bernheim enseignera le droit psychiatrique à Ottawa.

Me Naivi Chikoc Barreda

Me Naivi Chikoc Barreda. Photo : UOttawa
Me Naivi Chikoc Barreda. Photo : UOttawa
La notaire Me Chikoc Barreda se consacre dans ses recherches au droit international privé et au droit patrimonial de la famille. Elle termine présentement un doctorat à l’Université de Lleida, en Espagne, sur les régimes successoraux particuliers en droit international privé.

Me Chikoc Barreda a un diplôme en droit notarial (2011) et une maîtrise en droit de l’Université de Montréal (2014), de même qu’une maîtrise et une licence en droit de l’Université de la Havane. Grande voyageuse, elle a séjourné aux Universités de Barcelone, Bologne et Heidelberg durant ses études supérieures.

La nouvelle professeure enseignait déjà à temps partiel le droit international privé à l’Université d’Ottawa avant d’y être officiellement embauchée, mais ce n’est pas sa seule incursion en enseignement, et de loin. Elle a aussi enseigné aux universités de Lleida et de La Havane pendant plusieurs années.

Sans surprise, c’est le droit international privé qu’elle enseignera à la Faculté à l’automne.