La Couronne a tenté hier de miner la crédibilité d'Éric Salvail en demandant au juge Alexandre Dalmau d'accepter une contre-preuve. Photo : Radio-Canada.
La Couronne a tenté hier de miner la crédibilité d'Éric Salvail en demandant au juge Alexandre Dalmau d'accepter une contre-preuve. Photo : Radio-Canada.
Cette contre-preuve vise à démontrer que l'accusé, dans son témoignage, a voulu donner « une image erronée et fausse » de sa personne au magistrat.

La procureure Amélie Rivard a présenté trois témoignages de personnes disant avoir subi elles aussi des attouchements inappropriés, de l'exhibitionnisme de la part d'Éric Salvail et des propos à caractère sexuel de manière constante et répétitive.

Ce sont de tels gestes allégués, ainsi qu'une présumée agression sexuelle dans une salle de toilette de Radio-Canada en 1993, qui ont mené Donald Duguay à porter plainte contre le producteur et animateur déchu.

Éric Salvail, qui est présent en Cour, est accusé d'agression sexuelle, de séquestration et de harcèlement sexuel, des gestes qui auraient été posés en 1993.

La démarche de la Couronne ne vise toutefois pas à établir une preuve de faits similaires, qui constituerait à démontrer qu'il s'agit d'un comportement constant de l'accusé, ce que les règles de droit ne lui permettent pas à ce stade-ci du procès.

L'objectif de Me Rivard est plutôt de contrer les propos d'Éric Salvail qui a insisté à quelques reprises dans son témoignage sur le fait qu'il n'agissait pas ainsi, qu'il n'était pas ce genre de personne et que les gens qui le connaissent le savent. C'est la crédibilité de cette affirmation de bonne réputation que Me Rivard cherche à effriter.

Aucun des trois témoins qui se sont manifestés ne peut être identifié en raison d'une ordonnance du tribunal et aucun des trois n'entend porter plainte non plus.

C'est maintenant au tour de la défense de répliquer à ces arguments dans l'espoir de faire rejeter cette requête de présenter une contre-preuve.

Lors de son témoignage, Éric Salvail a nié en bloc les allégations de Donald Duguay, les qualifiant de farfelues.

Donald Duguay a lui-même demandé d'être identifié publiquement.