Me Annik Magri. Photo : LinkedIn
Me Annik Magri. Photo : LinkedIn
Projet Loquace : acquitté de la plupart des chefs d’accusation

Les avocats Mes Christian Gauthier et Annik Magri ont vu leur client Rabih Alkhalil acquitté d’accusations de trafic de cocaïne au profit d’une organisation criminelle, de trafic d’argent, et d’importation et trafic de cocaïne vendredi dernier à Longueuil.

La juge Anne-Marie Jacques de la Cour du Québec a estimé que les preuves étaient insuffisantes pour garantir sa culpabilité.

L’accusé de 33 ans a toutefois été reconnu coupable de chefs de complot pour importation et complot de trafic de cocaïne, révèle La Presse.

Alkhalil faisait partie d’un groupe de six personnes qui avaient tenté de s’emparer du monopole du trafic de cocaïne au Canada en 2012. À la fin de ce procès, il devra en subir un autre à Vancouver. Il a par ailleurs déjà été trouvé coupable de meurtre en Ontario.

Me Isabelle Dorion. Photo : Site Web de l'Université de Sherbrooke
Me Isabelle Dorion. Photo : Site Web de l'Université de Sherbrooke
Elle reconnaît un homicide

Kassandra Harpin de Lambton a été condamnée à quatre années et trois mois d’emprisonnement pour l’homicide involontaire coupable de Héliodore Dulac le 17 août dernier au palais de justice de Sherbrooke, révèle La Tribune.

L’homme avait été retrouvé sans vie à sa résidence de Milan le 3 juin 2018.

La femme de 31 ans était d’abord accusée de meurtre au deuxième degré, mais la procureure aux poursuites criminelles Me Isabelle Dorion et l’avocate de la défense Me Anne-Marie Campeau ont présenté une suggestion commune de peine avec le plaidoyer de culpabilité à une accusation moindre.

Un autre procès doit se tenir à partir du 2 novembre pour un deuxième accusé, Ian Bélanger, accusé de meurtre au deuxième degré dans cette affaire.

Deux ans pour abus sexuels d’enfants

Serge Breton a été trouvé coupable mercredi dernier d’abus sexuels entre 2009 et 2015 envers deux enfants, le premier d’entre 6 et 11 ans, et l’autre entre 8 et 10 ans.

Lorsqu’il les gardait, l’homme chatouillait les enfants pour toucher leurs parties intimes et glissait leur propre main dans ses pantalons, révèle La Tribune. Même scénario lorsqu’il les berçait ou lorsqu’ils jouaient ensemble.

Me Michèle Lamarre-Leroux. Photo : Site Web du Centre communautaire juridique de l'Estrie
Me Michèle Lamarre-Leroux. Photo : Site Web du Centre communautaire juridique de l'Estrie
« Les adultes sont là pour protéger les enfants, pas pour les détruire », a envoyé le juge Gilles Lafrenière de la Cour du Québec à l’accusé, représenté par Me Michèle Lamarre-Leroux de l’aide juridique au palais de justice de Sherbrooke.

Me Lamarre-Leroux et la procureure aux poursuites criminelles Me Laïla Belgharras ont proposé une peine de deux ans moins un jour de prison et une probation de trois ans à sa sortie de prison, une suggestion acceptée par le juge.

Coupable d’avoir fait souffrir 16 chiens

Un homme de La Tuque comparaissait dans un grave cas de cruauté animale au palais de justice de la même ville jeudi dernier, révèle Le Nouvelliste. Il a été condamné à quatre mois d’emprisonnement dans la collectivité.

André Fraser a tué 12 chiens par coups de feu, et en gardait 16 autres chez lui dans des boîtes de bois trop petites où les pauvres animaux ne pouvaient s’étirer, étaient dans leurs excréments, sans eau et sans couverture pour s’étendre. Du jamais vu, selon la responsable de la fourrière municipale, qui n’a eu d’autre choix que d’euthanasier tous les chiens, agressifs.

Un policier qui s’était rendu au domicile d’André Fraser a admis en cour avoir vomi deux fois tant l’odeur était intense. L’accusé n’a eu que sa soeur pour le défendre à titre de témoin.

Me Nicolas Cossette. Photo : Site Web de PFC avocats
Me Nicolas Cossette. Photo : Site Web de PFC avocats
« L’ensemble de la preuve n’est pas contredit. Ça n’a juste pas de bon sens l’état dans lequel ont été gardés ces chiens-là. (…) Sa sœur vient protéger son frère, elle a de la misère à dire que c’est malpropre…», a plaidé le procureur de la Couronne Me Éric Thériault.

André Fraser se représentait seul, et a signifié pour sa défense qu’il sauvait des chiens abandonnés selon le désir de sa défunte mère.

«Si ce n’est pas lui qui a tiré, c’est lui qui a passé la commande. Il est assez ingrat pour faire passer ça sur le dos de sa mère morte. C’est cheap», a ajouté Me Thériault.

Pornographie juvénile : 30 mois à l’ombre

Jimmy Viens, de Granby, a été trouvé coupable jeudi d’avoir déjà possédé ou eu en sa possession plus de 240 000 fichiers de pornographie sur ses ordinateurs, révèle la Voix de l’Est.

L’avocat de la défense Me Nicolas Cossette et la procureure de la Couronne Me Laurence Bélanger ont proposé une peine d’incarcération de 30 mois, que le juge Serge Champoux a acceptée en la qualifiant de « raisonnable et qui répond aux critères en la matière ».

Le coupable trentenaire ne devra pas non plus toucher à Internet pour les 10 prochaines années.