Chaque année, le magazine canadien publie ce palmarès, qui comprend cinq catégories, résultat d’un vote par les pairs.

Me Audrey Boctor, associée chez IMK, et Me Robert Carelli, associé chez Stikeman, sont les deux seuls Québécois à en faire partie, cette année.

En voici un peu plus à leur sujet.

Me Audrey Boctor. Photo : Canadian Lawye
Me Audrey Boctor. Photo : Canadian Lawye
Audrey Boctor

Avocate en litige, Me Boctor fait partie des cinq juristes nommés dans la catégorie « Droits de la personne, plaidoirie et droit criminel ». Sa pratique est axée sur le droit commercial et public, le droit constitutionnel, les droits de la personne, ainsi que le droit administratif et réglementaire.

« J’étais très émue et très fière de partager cela avec toute l’équipe chez IMK, car il n’y a aucun dossier qui se fait toute seule! » nous a-t-elle écrit par courriel.

Elle souligne être très surprise que seulement deux avocats québécois se retrouvent sur cette liste, puisque beaucoup d’entre eux mériteraient d’en faire partie, selon elle.

Me Boctor a été présidente de la division du Québec de l’Association du Barreau canadien en 2018-2019. Ce mandat lui a donné l’occasion de s’impliquer de façon importante auprès de la communauté juridique, et elle croit que c’est sûrement ce qui explique que son nom figure dans ce palmarès.

« Je pense que les gens qui me connaissent savent que j’adore mon travail et que j’y donne beaucoup », ajoute-t-elle.

L’avocate a oeuvré sur de nombreux dossiers complexes, soulevant des questions sociales importantes. Elle pilote notamment le dossier du Centre de lutte contre l’oppression des genres, qui est actuellement en Cour supérieure, et qui vise à faire invalider des articles du Code civil jugés injustes à l’endroit des personnes trans et non binaires.

Elle a aussi participé à de nombreux dossiers importants en droit public et en droit commercial. Elle a remporté deux victoires en Cour suprême en 2019 : l’affaire Vavilov et l’affaire Instrubel.

« Ç’a toujours été important pour moi de consacrer une partie importante de ma pratique à des dossiers en droit public et en droits de la personne. C'est pour cela que je voulais être avocate! », précise-t-elle.

Me Boctor a fait ses études en droit à l’Université McGill. Membre du Barreau du Québec depuis 2010, elle aussi membre de ceux de l’Ontario (2006) et de New York (2009).

Me Robert Carelli. Photo : Canadian Lawyer
Me Robert Carelli. Photo : Canadian Lawyer
Robert Carelli

Le chef du groupe du droit des affaires au bureau montréalais de Stikeman Elliott fait partie des cinq avocats nommés dans la catégorie « Affaires ».

Me Carelli cumule plus de 20 ans d’expérience dans les secteurs des valeurs mobilières des marchés de capitaux, des fusions et acquisitions de sociétés ouvertes et fermées, ainsi que de la gouvernance d’entreprise.

Son travail est aussi reconnu dans le domaine des valeurs mobilières par Chambers et Lexpert.

Il est président du Comité consultatif juridique de l'Autorité des marchés financiers.

Il a représenté notamment Repare Therapeutics Inc., dans son premier appel public à l’épargne de 253 millions de dollars américains et de son inscription au NASDAQ, ainsi que Clementia Pharmaceutiques Inc., dans le cadre de sa prise de contrôle amicale par Ipsen S.A., pour une somme totale qui pourrait atteindre 1,3 milliard de dollars américains.

Il a aussi participé au premier appel public à l’épargne d’actions à droit de vote subalterne de Lightspeed POS, pour un produit brut total approximatif de 276 millions de dollars canadiens.

Après avoir fait ses études en droit à l’Université McGill, Me Carelli a été admis au Barreau en 2000.

La liste complète des lauréats

Catégorie « Jeunes influenceurs »
  • Aarondeep (Aaron) S. Bains, avocat chez Aird & Berlis, Toronto
  • Atrisha Lewis, avocate senior chez McCarthy Tétrault, Toronto
  • Charles Osuji, associé chez Osuji & Smith Lawyers, Calgary
  • Talon Regent, avocat chez Regent Law, Moose Jaw
  • Nerissa Yan, avocate chez Hakemi & Ridgedale, Vancouver

Catégorie « Affaires »
  • Julie Soloway, associée chez Blake, Cassels & Graydon, Toronto
  • Robert Carelli, associé chez Stikeman Elliott, Montréal
  • Selena Kim, associée chez Gowling WLG, Toronto
  • Sue-Lynn Noel, VP, directrice des affaires juridiques chez Purolator Canada, Mississauga
  • Malcolm Ruby, associé chez Gowling WLG, Toronto

Catégorie « Acteurs de changement »
  • Lorne N. Maclean, fondateur de Maclean Law, Vancouver
  • Jessica Clogg, directrice exécutive et avocate senior chez West Coast Environmental Law, Vancouver
  • Tony Loparco, président de l’Association des procureurs de la Couronne de l’Ontario, Toronto
  • Terri-Lynn Williams-Davidson, avocate principale chez White Raven Law, Vancouver
  • Susan Wortzman, associée chez McCarthy Tétrault, Toronto

Catégorie « Droits de la personne, plaidoirie et droit criminel »
  • Nader R. Hasan, associé chez Stockwoods, Toronto
  • Angela Bespflug, avocate chez Murphy Battista, Vancouver
  • Audrey Boctor, associée chez IMK, Montréal
  • Michael Spratt, associé chez Abergel Goldstein & Partners, Ottawa
  • John Struthers, président de l’Association des avocats criminalistes, Toronto

Catégorie « Gouvernement, organismes à but non lucratif et associations »
  • David Stratas, juge à la Cour d’appel fédérale, Ottawa
  • Keith David LaBossiere, associé et PDG, Thompson Dorfman Sweatman, Winnipeg
  • Vivene Salmon, présidente sortante, Association du Barreau canadien, Toronto
  • Peter Sankoff, professeur à l’Université d’Alberta, Edmonton
  • Charlene Theodore, avocate et conseillère juridique à l’Association des enseignants d’anglais catholiques de l’Ontario