L'honorable Christine Gosselin est décédée... Photo : Archives
L'honorable Christine Gosselin est décédée... Photo : Archives
L’honorable Christine Gosselin, juge à la Cour du Québec, est décédée entourée de ses proches le 22 septembre dernier à Lévis. Elle n’avait que 54 ans.

Me Gosselin était « une collègue estimée de la Chambre criminelle et pénale de la région Québec–Chaudière-Appalaches », souligne la Cour du Québec, à laquelle elle avait été nommée le 18 octobre 2011.

Détentrice d'un baccalauréat et d'une maîtrise en droit de l'Université Laval, le Barreau 1989 a démarré sa pratique dans le privé, en œuvrant principalement en droit de la famille et en litige civil.

Avant d’être nommée au poste de juge à la la Chambre criminelle et pénale dans le district judiciaire de Québec, Me Gosselin a été procureure aux poursuites criminelles et pénales pendant neuf ans. Elle était alors spécialisée dans les causes portant sur les infractions criminelles en matière de circulation routière.

Elle a notamment été titulaire de dossiers médiatisés tels que celui d’Yvan Paré, condamné en 2010 à cinq ans d’emprisonnement pour avoir causé la mort d'une jeune femme de 22 ans alors qu’il était sous l’effet de l’alcool au volant. Sa peine ayant été par la suite réduite à trois ans, Me Gosselin avait mené le dossier jusqu’à la Cour suprême en 2012.

La juge Gosselin laisse dans le deuil sa fille Ann-Frédérique Laroche, son gendre Keven Avila et sa petite-fille, sa « plus-que-parfaite » Emma Avila, de même que son frère Carl Gosselin (Chantal Lamothe) et ses nièces Catherine et Carolann, indique l’avis de décès.