Simon Jolin-Barrette. Photo : Twitter
Simon Jolin-Barrette. Photo : Twitter
Le ministre de la Justice Me Simon Jolin-Barrette a annoncé lundi la fin du déploiement du Programme de mesures de rechange général pour adultes (PMRG) dans tous les districts judiciaires à la Cour du Québec, « et ce, un an à l’avance sur l’échéancier initial ».

Le PMRG vient moderniser davantage le système de justice québécois en permettant aux personnes accusées de certaines infractions criminelles d’assumer la responsabilité de leurs actes autrement que par les procédures judiciaires traditionnelles, ce qui par la bande limite le nombre de dossiers en Cour.

« En plus de contribuer à améliorer l’accessibilité et l’efficacité de notre système de justice, cette solution permettra une réduction des délais judiciaires, a déclaré via communiqué le ministre de la Justice. Ce programme privilégie une approche moderne en misant sur la responsabilisation des personnes contrevenantes. Je tiens à remercier les intervenantes et intervenants du milieu communautaire et du système de justice qui se sont mobilisés pour déployer le PMRG à la grandeur du Québec aussi rapidement. »

Dans le cadre du Programme, les accusés sont appelés à « accepter la responsabilité de leur conduite, à prendre une part active à la réparation des torts causés et à s’attaquer aux problèmes qui ont pu contribuer à les amener à avoir des démêlés avec la justice ».

Pour réparer leurs torts, ces accusés peuvent notamment dédommager financièrement leur victime, rendre des services à la collectivité et participer à des séances de sensibilisation.