L’avocat de Trump, I.M. Nottacat et une image de pickleball. Photos : Twitter, Legal Cheek et Shutterstock
L’avocat de Trump, I.M. Nottacat et une image de pickleball. Photos : Twitter, Legal Cheek et Shutterstock

Cette semaine, le sénat américain rit d’un avocat de Trump, un cabinet embauche un chat, et un duo d’avocat fraude des amateurs de pornographie!

L’avocat de Trump fait rire le sénat

Lors du procès de Donald Trump au sénat, son avocat Michael van der Veen s’est prononcé avec vigueur pour le témoignage en personne des témoins tels que Nancy Pelosi et Kamala Harris.

« Nous n’avons pas fait cette audience par Zoom, a-t-il tonné. Ces témoignages doivent être faits en personne, dans mon bureau, à Philadelphia », en prononçant par erreur « Philly-delphia ».

Si l’avocat ne s’est pas rendu compte de son erreur, le sénat, lui, oui. La chambre a explosé de rire. « Je ne sais pas pourquoi vous riez », s’est offensé Me van der Veen en terminant sa plaidoirie.

L’avocat s’est alors retiré, mais est revenu brièvement au micro pour lancer avec dépit : « Je n’ai pas ri d’aucun de vous! Il n’y a rien de drôle ici. »


Regardez à partir de 0:37…
Source : YouTube/Forbes Breaking News.

Un avocat plaide coupable de fraude au moyen de la pornographie

Un avocat du Minnesota a plaidé coupable d’avoir téléversé de la pornographie sur des sites de partage de fichiers pour ensuite poursuivre quiconque téléchargeait ladite pornographie, révèle l’ABA Journal.

L’avocat Paul Hansmeier et son associé, un autre avocat, poursuivaient dans leur pratique les gens qui téléchargeaient les films de leurs clients.

Plus tard, ils ont obtenu les droits de certains films et ont même produit leur propre pornographie, qu’ils rendaient disponible sur des sites de partage de fichiers. Ils poursuivaient alors ceux qui les téléchargeaient pour obtenir de juteux règlements de différends. En tout, les deux associés ont pu collecter 3 millions $US.

Me Hansmeier doit non seulement rembourser 1,5 millions $US, mais passer les 14 prochaines années en prison.

Un cabinet embauche un « avochat »

Un cabinet floridien a publié sur son site web le profil d’un avocat fictif qui est en fait un chat : « I.M. Nottacat », en référence au pauvre avocat pris dans un filtre de chat sur Zoom au début du mois.

I.M. Nottacat se spécialise en M&A, selon le cabinet : « meow and agitate », ou miaulements et perturbations.


Source : Legal Cheek.

Un juge poursuit sa ville après s’être blessé en jouant au pickleball… en fonçant dans un mur de béton

Un juge de la Cour supérieure de Stamford aux États-Unis poursuit la ville de Fairfield après s’être brisé le cou en jouant au pickleball dans un établissement d'activités pour aînés, révèle le Connecticut Post.

Le juge William Wenzel s’est aussi fracturé des côtes et a souffert d’autres blessures pendant son cours de pickleball, lors duquel il a foncé à toutes jambes dans un mur de béton. Il poursuit également sa monitrice de pickleball.

Le pickleball est un sport de raquette très populaire auprès des personnes âgées, et combinant des éléments de tennis, badminton et ping pong.