L’ex-maire de Terrebonne Jean-Marc Robitaille. Photo : Radio-Canada
L’ex-maire de Terrebonne Jean-Marc Robitaille. Photo : Radio-Canada
Dans le cadre de leur procès pour corruption, l’ex-maire de Terrebonne Jean-Marc Robitaille et son directeur de cabinet Daniel Bélec ont présenté à la Ville deux factures totalisant 579 000 $ pour leurs frais de défense, révèle le Journal de Montréal.

Jean-Marc Robitaille est représenté dans ce procès par Mes Daniel Rock, Andrée-Anne Blais et Réginal Victorin, et Daniel Bélec par Me Michel Vleminckx.

« Nous n’avons pas à payer ça. Ils sont accusés au criminel », a lancé le maire de Terrebonne Marc-André Plante en recevant les factures.

En plus, le procès n’est pas fini; les factures ne couvrent donc que les frais d’avocats encourus jusqu’à maintenant.

« Les frais vont continuer à s’accumuler et nous n’avons pas encore reçu de facture de l’ancien directeur général de la Ville, Luc Papillon », a souligné le maire de Terrebonne au Journal de Montréal. Il craint maintenant que le total ne s'élève à plus d’un million $.

Les anciens maire et directeur de cabinet Jean-Marc Robitaille et Daniel Bélec font face à des accusations de corruption, de collusion et d'abus de confiance dans le cadre de leurs fonctions. Ils avaient été arrêtés, de même que des entrepreneurs, en mars 2018 après six années d’enquête de l’Unité permanente anticorruption (UPAC).