Me Marie-Soleil Landry. Photos : Site web de McCarthy Tétrault et de l’ABC-Québec
Me Marie-Soleil Landry. Photos : Site web de McCarthy Tétrault et de l’ABC-Québec
Avocats fiscalistes, vous n’êtes pas en reste.

L’ABC-Québec propose une nouvelle formation, et c’est principalement à vous qu’elle s’adresse.

Intitulé Fiscalité des entreprises en difficulté financière, ce webinaire se tiendra le 31 mars prochain, entre 12h30 et 14h00.

Coup d'œil sur cet événement.

Aider les entreprises en difficulté

Jointe par Droit-inc, Me Marie-Soleil Landry, Barreau 2012, confirme qu’elle sera de la partie. Et pour cause : elle animera l’événement à titre de conférencière.

« C’est une formation, qui, comme son titre l’indique, vise à dresser un survol des mesures fiscales qui s’appliquent dans un contexte de difficultés financières », mentionne-t-elle.

Une façon de dire que l’activité s’adresse aux avocats « qui travaillent de près ou de loin avec des entreprises ». D’autant plus que la pandémie rebrasse les cartes, comme l’entend Me Landry.

« Dans le contexte économique actuel, qui est difficile, certains tirent très bien leur épingle du jeu. D’autres moins. Chaque personne appelée à mener des interventions avec un client dans le monde des affaires pourrait être intéressée ».

Outre le survol de « certaines règles techniques », l’événement devrait aider un fiscaliste à se « rafraîchir » la mémoire, notamment quant à l’application de règles fiscales sur les réorganisations ou encore sur les achats et ventes d’entreprise en difficulté financière.

Du même coup, souffle-t-elle, un généraliste pourrait également en « bénéficier ». Me Landry estime que l’événement peut les aider à devenir vigilants et à demeurer à « l’affût d’éléments à prendre en compte » dans de telles situations.

La formation devrait « augmenter le niveau d’alerte d’un généraliste vis-à-vis de certains enjeux fiscaux propres à une situation de difficulté financière », complète Me Landry. Il devrait apprendre à devenir « alerte aux situations qui nécessitent l’implication de ressources spécialisées ».

« Peut-être que c’est étranger à plusieurs, mais, dans une situation d’insolvabilité, il y a plusieurs démarches qui peuvent être entreprises avant d’arriver au point culminant de la faillite. Chacune des étapes pourrait comporter des conséquences fiscales ». Raison de plus pour s’informer, selon elle.

Une formation d’ « actualitée »

Me Landry croit en l’intérêt de sa formation.

Dans le contexte pandémique, remarque-t-elle, les problèmes d’insolvabilité pourraient se répandre comme boule de neige.

« Souvent, les effets de l’insolvabilité se manifestent seulement après l’écoulement d’un certain temps. Donc, il pourrait y avoir, malheureusement, plusieurs débâcles financières à venir au niveau de nos entreprises ».

Plus généralement, c’est aussi le message que Me Landry espère livrer aux participants. Même si elle est très complexe, « la fiscalité fait partie des éléments qui peuvent sauver leur client dans une situation de difficulté financière ».